Le Trois –

PUB

Les mercredis du château : une première soirée rythmée par l’inquiétude et l’espoir

Theo Ceccaldi ouvre le bal des mercredis du château

Les Mercredis du château reprennent à Belfort le mercredi 4 août dans leur format originel, ou presque.

Les Mercredis du château reprennent le mercredi 4 août dans leur format originel. Concert gratuit tous les mercredis, artistes blues jazz émergents, les Mercredis du château promettent des performances de qualité. Mais à défaut d’être sous les murailles, les organisateurs ont dû jouer la sécurité en déplaçant le concert à l’intérieur de la salle des fêtes.

L’année dernière, l’organisation avait été compliquée. Jauge limitée à 50 personnes, mise en place de trois scènes au lieu d’une, sens de circulation : l’identité des Mercredis du château n’avait pas pu être préservée. Cette année, alors que les choses s’annonçaient meilleures, les conditions météorologiques et le passe sanitaire compliquent la donne.

« On est pleins de questions »

Chaque année, le stress est présent pour François Lanneau, programmateur de l’association Bonus Track : « On a toujours un peu peur avant une reprise de saison. Mais là, on a eu des embûches supplémentaires ». Le mauvais temps, tout d’abord. Avec de la pluie et 15 degrés annoncés, les conditions sont loin d’être optimales. « On a fait le choix de se rabattre sur la salle des fêtes. Mais niveau son, on ne sait pas ce que ça va donner », confie le programmateur. Deuxième difficulté : le passe sanitaire. Ce sera la première année et la fréquentation des endroits soumis au passe sont pour le moment en net baisse. Par rapport à cela, François Lanneau annonce son inquiétude : « On est pleins de questions. On a tout fait pour rouvrir. On a suivi l’avancée de tous les décrets. On a envie, on a besoin d’avoir un retour positif de la part des gens. Les concerts sont gratuits. Donc pour nous, notre billetterie, c’est la reconnaissance. » Il poursuit : « Mais on voit bien avec les manifestations à Belfort que le public risque de nous bouder un peu à cause du passe. » Les inquiétudes sont présentes.

« Théo Ceccaldi, c’est le jazz du futur »

Le trio accueilli pour la première des Mercredis du château a été choisi avec soin. Il s’agit de Théo Ceccaldi, de son frère guitariste, et d’un violoncelliste. Le choix du groupe reflète l’identité du festival : faire découvrir des artistes émergents dans des variantes de styles qui détonnent. « Trio à cordes », « jazz de chambre mutant », « guitariste manouche » : voici les termes que l’on retrouve pour parler du groupe. François Lanneau les considère comme l’étendard des Mercredis du château : « On a fait en sorte de faire le pari du qualitatif avec des artistes de renom. Théo Ceccaldi est l’un des solistes les plus demandés de la scène européenne. On ne pouvait pas annuler. On espère juste que les gens descendront de chez eux et viendront à la salle des fêtes pour écouter. » Il poursuit : « On essaye de se distinguer sur notre goût des bonnes choses et rendre abordable pour tous des styles qui peuvent parfois paraitre dépassés. On essaye de dépoussiérer le terme jazz avec des artistes comme eux. » Beaucoup d’espoir du côté des organisateurs, qui espèrent que le monde sera au rendez-vous malgré les contraintes. 

Concert gratuit. Entrée à partir de 19h30 sans réservation, sur présentation du passe sanitaire. Concert à 20h30. Salle des fêtes.

Nos derniers articles

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

FCSM : « Le bouclage financier de la saison 24/25 ne posera aucun problème »

Pierre Wantiez, président délégué du FCSM était invité au conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération mercredi 10 avril. Les élus ont acté un soutien d’un million d’euros afin d’entrer dans la société coopérative d'intérêt collectif, en faveur du centre de formation et de la section féminine. L’occasion de refaire un point sur la santé du club.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts