[Témoignages] « La campagne n’est pas vraiment réputée pour sa rapidité et sa qualité Internet »

Résidence de journalistes avec le lycée Condorcet; à Belfort, où l'on raconte le confinement.

Le Condorcet à résidence.- Des élèves de Seconde du lycée Condorcet, à Belfort, raconte leur confinement. Comment s’occupe-t-il ? Comment travaillent-ils ? Ils se livrent dans un contexte de vie totalement chamboulé, pour un travail mené dans le cadre d’un cours de français.

Le Condorcet à résidence.- Des élèves de Seconde du lycée Condorcet, à Belfort, raconte leur confinement. Comment s’occupe-t-il ? Comment travaillent-ils ? Ils se livrent dans un contexte de vie totalement chamboulé, pour un travail mené dans le cadre d’un cours d’éducation morale et civique. Réflexion autour de la liberté et des moyens de s’occuper.

Maxime Jeunot, en Seconde F, habite à Bourogne

« YouTube et les réseaux sont omniprésents dans mon quotidien »

« Je m’appelle Maxime et j’ai, en cette période de confinement, la chance de vivre à la campagne. Une chance, oui, car j’habite dans une maison avec jardin ce qui me permet de prendre régulièrement l’air et de profiter du soleil allongé sur un transat. Ce n’est pas le cas de tout le monde et je pense en disant cela aux personnes résidant dans les grandes villes, au 5e étage de leur bâtiment et qui ne peuvent pas profiter de l’extérieur. Mais je leur envie une unique chose en ce moment précis : leur connexion internet. La campagne n’est pas vraiment réputée pour sa rapidité et sa qualité Internet. Ce qui est assez embêtant et contraignant puisque nous sommes à présent trois à la maison, avec une utilisation constante du réseau, ce qui me pose des problèmes pour me connecter correctement aux sites scolaires, pour envoyer des mails ou des travaux et surtout, pour regarder Netflix.

Plus sérieusement, j’arrive tout de même à envoyer mes travaux et mes mails mais après plusieurs dizaines de minutes de dur labeur. Je dois me connecter tous les matins sur le site de mon lycée pour prendre connaissance de mes travaux de la journée. Nous avons plusieurs types de travaux qui ont été adapté, étant donnée la situation. Les interrogations de mathématiques sont désormais sous forme de questionnaires en ligne par exemple. Le reste des travaux, est à rendre par mails, comme ceux de français ou encore d’histoire. Mais il y a également les classes virtuelles. J’en fais avec mes professeurs de mathématiques, d’anglais et de SES/SNT. Mais le site mis en ligne par l’Éducation nationale n’est pas très performant, surtout quand on est à la campagne. La qualité du son n’est pas bonne et c’est très long avant d’être connecté. C’est pourquoi nous avons réussi à convaincre certains de ces professeurs de faire nos cours de classe virtuelle sur le logiciel Discord qui fonctionne bien mieux avec une bien meilleure qualité.  

J’ai cité Netflix un peu plus haut, c’est en effet en ce moment mon meilleur ami étant donné que je ne peux pas voir mes amis, autrement que par appel face time. Je me lève le matin à 8 h pour regarder ce que j’ai à faire, j’essaie en général de tout faire le matin puis ensuite l’après-midi je regarde Netflix. YouTube et les réseaux tels que Instagram et Snapchat sont aussi omniprésents dans mon quotidien et dans celui des autres jeunes. Pour passer le temps, je fais aussi énormément de musique. J’écoute à longueur de temps de la musique, je fais de la musique sur mon ordinateur mais je joue aussi du piano sur mon synthé. Le reste du temps je joue aux jeux vidéo avec des amis. Nos libertés sont bien différentes avec ce confinement. Nous avons dû modifier ou changer nos habitudes. Sortir jouer au basket avec des amis, faire des fêtes chez les uns ou dormir chez les autres est à présent interdit mais bien sûr compréhensible. Il faut simplement attendre et être patient et apporter le maximum de soutien à nos médecins et à nos infirmiers. »

Louane Gable, Seconde F

« Nous ne pouvons pas trop faire autre chose, à part les devoirs, les devoirs, et encore les devoirs. »

« Ah, ce confinement, on ne peut pas dire que c’est la joie ! Rester enfermé chez nous, entre quatre murs… Enfin bref, j’ai remarqué que, depuis le début de ce virus, je prends le temps de faire toutes ces choses que je ne faisais pas avant. Par exemple, je découvre pleins d’anciens jeux de sociétés auxquels mes grands-parents et arrière-grands-parents jouaient à mon âge. Je trouve ça fascinant de redécouvrir tous ces jeux. Je regarde aussi, sur le même thème, des anciens sites de magasins avec des habits que mettaient mes grands-parents quand ils avaient mon âge… Il leur reste même encore dans leurs armoires, leurs anciens habits. Voilà, en ce moment, je m’intéresse beaucoup à la « vie » de mes grands-parents, étant donné que nous ne pouvons pas trop faire autre chose, à part les devoirs, les devoirs et encore les devoirs. »

Pavel Behra, habite à Châtenois-les-Forges, Seconde H

« Je sortais dans mon jardin pour bronzer, bref… j’étais heureux. »

« Le confinement a débuté le mardi 17 mars, et pour moi, les premières semaines étaient des journées banales (c’était dimanche tous les jours) : je faisais tous mes devoirs, je regardais des séries et je jouais en ligne avec des amis. Au fur et à mesure du temps, j’ai commencé à faire un peu n’importe quoi : je me suis coupé les cheveux, je n’envoyais plus de mails aux profs, contrairement aux premières semaines où j’envoyais TOUS les devoirs, je me suis mis à envoyer juste ce qu’il fallait envoyer. La dernière semaine (du 8 avril au 15 avril) s’est bien passée jusqu’à aujourd’hui. Je rigolais beaucoup avec ma famille, j’étais un peu plus présent pour la vie familiale, je sortais dans mon jardin pour bronzer, bref… j’étais heureux. Ensuite, mes parents ont reçu un appel qui disait que mon bulletin était disponible, bulletin qui est d’ailleurs catastrophique pour mon orientation. Depuis, je reste dans ma chambre car un grand froid pèse dans ma famille, car nous envisageons un redoublement. »

Ceci vous intéressera aussi
Une école à énergie positive inaugurée à Châtenois-les-Forges

Les enfants de Trévenans et de Châtenois-les-Forges âgés de 3 à 6 ans s’installeront prochainement dans une nouvelle école à Lire l'article

Une vidéo des pompiers belfortains pour recruter des femmes [vidéo]

Des pompiers sur le plateau d'entraînement du centre de Belfort-Sud, à Danjoutin. | ©Le Trois – Thibault Quartier. « Dans le Territoire Lire l'article

Le Grand Belfort propose de recycler les papiers confidentiels

Le Grand Belfort propose une solution pour détruire et recycler ses papiers confidentiels. | ©Hans Braxmeier de Pixabay « Vous avez Lire l'article

Municipales : cinq élections annulées dans le Territoire de Belfort
Doubs : 5 listes se présentent aux élections sénatoriales

Le tribunal administratif de Besançon a annulé cinq élections dans le Territoire de Belfort : Rougemont-le-Château, Châtenois-les-Forges, Roppe, Évette-Salbert et Meroux-Moval. Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut