Vesoul: il vient en cours d’histoire avec un obus

En Haute-Saône, le responsable de l'UNSS incarcéré pour agressions sexuelles.

(AFP)

Les 354 élèves du collège Jacques-Brel ont dû être évacué ce mardi matin, 21 janvier. Le détonateur de l’obus apporté par un collégien n’avait fort heureusement pas été percuté et les démineurs de Colmar ont évacué l’engin  en début d’après-midi.

Un collège de Vesoul a été évacué mardi matin après qu’un élève est arrivé en cours d’histoire avec un obus de mortier, a-t-on appris auprès de la préfecture de Haute-Saône et de la police. L’incident s’est produit vers 10h, au lycée Jacques-Brel, a indiqué dans un communiqué la préfecture de Haute-Saône.

Lors d’un cours d’histoire, l’élève de 12 ans, a apporté un obus de mortier de 60 mm afin d’illustrer « un cours sur la première Guerre mondiale (qui) avait eu lieu » la veille a expliqué Hélène Hargitai, directrice de cabinet de la préfète de Haute-Saône, sans pouvoir préciser de quand datait la munition. Le collégien a expliqué aux policiers « avoir découvert (l’obus) dans un champ avec son père il y a un mois », a-t-on appris auprès du commissariat de Vesoul.

« Le professeur a immédiatement prévenu le chef d’établissement, qui a procédé à l’évacuation (du collège) et a alerté les forces de l’ordre », a ajouté la préfecture dans son communiqué. Les 354 élèves ont été évacués et un périmètre de sécurité a été mis en place autour de l’établissement par une douzaine de policiers. Selon Hélène Hargitai, le détonateur de cet obus n’avait pas été percuté. Aussi a-t-il a été placé dans le bureau de la principale, en attendant l’arrivée des démineurs de Colmar qui l’ont récupéré en début d’après-midi. Les cours ont alors pu reprendre normalement, selon Hélène Hargitai.

Ceci vous intéressera aussi
Vesoul : le Japonais Koji Fukada à l’honneur du festival des cinémas d’Asie

Le festival international des cinémas d'Asie (Fica) de Vesoul rendra hommage, à partir de mardi et jusqu'au 8 février, au Lire l'article

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 165 000 euros de dommages-intérêts, insuffisant pour les proches de la victime
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'assises de Haute-Saône a condamné mardi Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans de réclusion pour Lire l'article

À Vesoul, Jean Castex lance les « feuilles de route interministérielles »

Le Premier ministre Jean Castex a signé vendredi à Vesoul la toute première "feuille de route interministérielle", remise à la Lire l'article

Dorans : une femme jugée à Vesoul pour avoir étouffé sa mère de 84 ans

Le procès d'une femme de 69 ans accusée d'avoir, en 2017, étouffé avec un oreiller sa mère de 84 ans Lire l'article

Défilement vers le haut