Une broderie collective de 3 m2 pour célébrer saint Ursanne

En 2020, le village de Saint-Ursanne, dans le canton du Jura, célèbre le 1 400e anniversaire de la mort de saint Ursanne, compagnon de saint Colomban. L’association de brodeuses Les petits points de Marijou a décidé de créer une broderie collective à cette occasion. Et recherche des brodeuses pour le faire.

Nom de code : Ursanne 1400 ! Quésaco ? « Un panneau de mémoire qui combine une création inédite et une réalisation collective pour raconter les débuts de l’histoire d’une petit coin de Suisse où est venu s’installer Ursanne », explique Marie-Jeanne Lambert, à l’origine de ce projet avec l’association de brodeuses Les petits points de Marijou.

Installée dans la collégiale

En 2020, la délicate cité médiévale, sise dans le Clos du Doubs, en République et Canton du Jura, sera en effervescence. Elle célèbrera le 1 400e anniversaire de la mort de saint Ursanne. Moine irlandais, il était l’un des douze compagnons de saint Colomban, connu pour s’être installé à Luxeuil-les-Bains. Il quitta son acolyte pour s’installer dans une grotte à proximité du village. « Puis un monastère s’installa, suivi d’une ville prospère au Moyen-Âge et qui a su garder ce cachet médiéval qui fait tout son charme », rappelle l’association. Cette dernière s’inspire, pour ce projet, de l’opération des Bannières brodées pour Gigny, Baume et Cluny. « [Cette] étonnante aventure collective a rassemblé, pendant 8 mois, 400 brodeuses et couturières de France, Suisse et Allemagne. Ensemble, elles ont brodé 1 066 carrés pour réaliser 26 bannières et 2 oriflammes. Ces broderies, œuvre d’art populaire pleine de saveur et de bonhomie, racontent l’épopée clunisienne et son rôle dans la culture du Moyen Âge », rappelle l’association patrimoniale Mêta Jura.

Ce nouveau projet qui met à l’honneur la cité de Saint-Ursanne vise à créer un panneau de 2,6 mètres de long par 1,2 mètre de large. Il sera composé de petits rectangles de 10 x 25 centimètres. L’œuvre sera brodée au point compté, sur de la toile aïda de lin, avec 7 points au cm. Cette broderie évoquera « le paysage saisissant dans lequel Ursanne s’installa, la beauté de la cité médiévale et de ses monuments », précise l’association. Cette œuvre sera ensuite placée dans la collégiale.

Appel aux brodeuses

Pour réaliser ce projet, l’association fait appel aux brodeuses et couturières de France et de Suisse. Le début du travail est programmé début mai. La brodeuse recevra alors tissu et modèle. « Elle offrira son temps de broderie et les fils nécessaires à la réalisation de sa participation », précise l’association. « Pour que cette œuvre collective soit réussie, chacun devra broder ses croix dans le même sens, insiste Marie-Jeanne Lambert, dans sa communication. Mes croix seront donc brodées en commençant par un demi-point de gauche à droite recouvert, par un demi-point de droite à gauche. »

Le travail devra être terminé et envoyé à l’association installée à Lons-le-Saunier, avant le 15 octobre 2019. Le panneau de mémoire sera assemblé. « Il sera installé dans la collégiale de Saint-Ursanne et présenté au public le 25 janvier 2020. »