Tremplin pour l’emploi : une aide de 7 500 euros par entreprise pour embaucher un bénéficiaire du RSA

Le Département a lancé un plan social pour aider à la réinsertion des jeunes et des bénéficiaires du RSA dans cette période sanitaire. L’une des aides proposées est une aide aux entreprises de 7 500 euros si elles acceptent d’embaucher une personne bénéficiaire du RSA.

Le Département a lancé au mois d’avril un plan social pour aider à la réinsertion des jeunes et des bénéficiaires du RSA dans cette période sanitaire. L’une des aides proposées est une aide aux entreprises de 7 500 euros, à condition d’embaucher une personne bénéficiaire du RSA pour une durée minimale de douze mois.

Le 15 avril, Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort (Les Républicains) a annoncé un dispositif social nommé « Tremplin pour l’emploi, une opportunité pour l’avenir ! » Plusieurs aides financières ont été proposées, notamment pour des postes d’alternants. De ce côté-là, « tous les postes ont été pourvus très rapidement », argue le président du Département. Aujourd’hui, seule l’une des aides proposées reste encore à pourvoir : l’aide aux entreprises pour recruter une personne bénéficiaire du RSA (Revenu social d’activité).

7 500 euros d’aides

Le dispositif lancé par le Département comprend une aide de 7500 euros aux entreprises qui recrutent un bénéficiaire du RSA pour un contrat d’au moins douze mois. « 7 500 euros, c’est l’équivalent d’une année de RSA. Mais je préfère donner cet argent aux entreprises pour accompagner les personnes bénéficiaires du RSA sur le marché du travail, les aider à retrouver un emploi, explique Florian Bouquet. Cette aide a été imaginée en pleine pandémie, pour accompagner la sortie de crise sanitaire, en offrant des perspectives sereines pour les Terrifortains en termes d’emploi ».

100 contrats à pourvoir

L’aide financière devrait permettre à 100 personnes bénéficiaires du RSA d’être embauchées. « Pour le moment, moins de trente contrats ont été actés, il reste beaucoup de place.» Deux possibilités se présentent. Dans le premier cas,  l’entreprise peut se saisir du dispositif pour embaucher à moindre coût. « Les aides proposées permettent de prendre en charge la presque intégralité des charges que peut avoir une entreprise avec un salarié », explique Florian Bouquet. Deuxième cas: une personne bénéficiaire du RSA peut proposer le dispositif à son futur employeur : « Cela peut devenir un argument lors d’un entretien », poursuit Florian Bouquet. Avec la rentrée qui arrive, le président du conseil départemental espère un regain d’intérêt pour le dispositif, car peu de contrats ont été signés pour le moment. 

12 mois minimum

La condition pour bénéficier de cette aide : « Il faut que l’entreprise embauche au minimum pour douze mois, au travers d’un contrat initiative emploi, d’un CDD ou alors, et c’est ce qu’on souhaite au maximum, un CDI d’une durée de trente heures minimum par semaine », explique Florian Bouquet.
L’entreprise doit déposer un dossier en ligne et apporter plusieurs justificatifs: la preuve que le salarié est bien bénéficiaire du RSA et le contrat de travail. « Toutes les entreprises, dans l’ensemble des domaines, sont concernées », admet Florian Bouquet.

Plus de renseignements sur www.emplois90.fr
ou par mail: tremplinpourlemploi@territoiredebelfort.fr

Ceci vous intéressera aussi
FCSM : l’installation du centre de performances à Bourogne va mettre le feu aux poudres

Le football-club Sochaux-Montbéliard (FCSM) déplace son centre de formation de Seloncourt à Bourogne, dans le Territoire de Belfort confirment plusieurs Lire l’article

TER : la Bourgogne-Franche-Comté repousse l’ouverture à la concurrence

La Bourgogne-Franche-Comté, première région de gauche à avoir ouvert à la concurrence ses trains régionaux (TER), a reporté la mesure Lire l’article

Les Shifters, déclinaison locale du Shift project pour sensibiliser à la décarbonation

The Shifters est une association qui apporte un soutien bénévole aux travaux de The Shift Project, qui œuvre à la Lire l’article

Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal