Tremblement de terre près de la frontière franco-suisse pendant la nuit de Noël

Les infos sur le site web géré par le Réseau National de Surveillance Sismique (RéNaSS) | copie d'écran

Plus de peur que de mal dans la nord Franche-Comté, où un séisme a été ressenti dans la nuit de vendredi à samedi. Son épicentre est situé en Suisse.

Plus de peur que de mal dans la nord Franche-Comté, où un séisme a été ressenti dans la nuit de vendredi à samedi. Son épicentre est situé en Suisse.

Un séisme de 4,1 sur l’échelle de Richter, a été ressenti aux environs de 1 h dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 décembre dans la région de  Montbéliard et Belfort, et en Suisse voisine. Il a été suivi de plusieurs petites répliques dans la journée. Selon le site renass.unistra.fr,  son épicentre est situé en Suisse, à proximité de Damvant, à un jet de la frontière franco-suisse et à 12 km de Valentigney.

La site de la RTS (Radio-Télé Suisse) indique  que « la secousse principale, d’une ampleur plus ressentie depuis 100 ans dans la région, s’est produite à 00h59 à une profondeur de 5,9 kilomètres. Elle a été estimée de degré 3, soit le niveau de danger marqué sur l’échelle de la Confédération qui en compte 5, indique le SED. Le tremblement a été ressenti dans tout le Jura, mais aussi jusqu’à Lausanne, Berne, Lucerne et l’ouest du canton de Zurich. Sur son site internet, le SED a recensé de nombreux témoignages de personnes ayant ressenti la secousse loin à la ronde. Certaines se trouvaient à bien plus de 100 kilomètres de l’épicentre.3. »

De nombreux témoignages ont été recueillis par les médias suisses et français, mais ce séisme ne semble pas avoir provoqué de dégâts importants.

En début de semaine, un séisme de 3,1 a été enregistré dans le haut Doubs ; l’épicentre se trouvait aux Fins.

Ceci vous intéressera aussi
Valdoie : la Maison de Jeanne a pris des couleurs

4 mamans, 4 enfants, 31 enfants en micro-crèche…. La Maison de Jeanne, encore au stade de projet il y a Lire l'article

900 000 euros d’investissement pour les Ehpad de la fondation Arc-en-Ciel

Améliorer le bien-être. Susciter l’envie de jouer à plusieurs, de voyager et faire du sport  grâce à des outils innovants.  Lire l'article

Haute-Saône : l’ex présidente des anciens combattants s’invente des décorations et une fausse mort

Vie militaire prestigieuse et décorations: l'ancienne présidente de l'Union nationale des combattants de la Haute-Saône (UNC 70) avait tout inventé. Lire l'article

Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Défilement vers le haut