Valdoie : la Maison de Jeanne prête à accueillir ses premières mamans début 2022

La maison de Jeanne, structure d’accueil pour les jeunes femmes âgées de 18 à 26 ans en situation de monoparentalité a démarré ses travaux fin septembre. Plus qu’une maison d’accueil, les membres de la Maison de Jeanne souhaitent former et aider les jeunes femmes pour se réinsérer socialement et dans le monde du travail.

La Maison de Jeanne, structure d’accueil pour les jeunes femmes âgées de 18 à 26 ans en situation de monoparentalité, a démarré ses travaux en cette fin du mois de septembre. Plus qu’une maison d’accueil, les membres de la Maison de Jeanne souhaitent former et aider les jeunes femmes à se réinsérer socialement et dans le monde du travail.

Le projet a démarré en 2017. Céline Souakria, directrice de la Maison de Jeanne, se remémore : « Ce projet, personne n’en voulait au départ. On a dû faire preuve de pugnacité. » Ce projet, Céline l’a bâti avec ses proches, tous en lien avec l’insertion. Céline Souakria était directrice d’école pendant 20 ans. Patricia Invernizzi, dans l’éducation prioritaire. Alexandre, dans l’insertion pro. Ce projet-là, c’est la chance de mettre leurs compétences au service d’une cause qu’ils veulent défendre : la cause de la femme.

Céline Souakria, directrice et Fabienne (à droite), trésorière de la Maison de Jeanne.

« On y a mis notre supplément d’âme »

Les travaux, d’un coût total de 800 000 euros, devraient être finis en janvier 2022. La maison, installée à Valdoie, fait 804 m². Lorsque Céline et Patricia, la trésorière, présentent les locaux, il faut encore de l’imagination pour se projeter dans le bâtiment après les travaux. Mais quel cachet. De la surface, de la lumière, de grandes salles… Les deux amies parviennent très bien à faire visualiser à quoi pourra ressembler le lieu dans quelques mois. Les couches, les petits pots, les lingettes et les provisions sont déjà là grâce à l’agence des dons en nature. Au troisième étage de la maison, 6 grands appartements, en T2, accueilleront d’ici quelque temps de jeunes mamans. Mais ce n’est pas tout. « On a pensé le projet comme un accompagnement total de ces jeunes femmes. C’est pourquoi, nous allons aussi créer une micro-crèche au cœur de la Maison de Jeanne pour permettre à ces femmes d’aller travailler », explique Céline. Elle sera également ouverte à d’autres familles hors Maison de Jeanne, en privilégiant les personnes en situation de réinsertion, ou d’insertion professionnelle. Et ce, avec des horaires d’ouverture de 6h à 22h du lundi au vendredi et de 6h à 20h le samedi. Des plages larges, pour permettre aux jeunes mamans de ne pas être bloquées par de potentiels horaires de crèches plus contraignants.

Des ateliers sont aussi prévus pour très bientôt. Travail pour apprendre à prendre soin de soi, comment se présenter le jour de l’entretien, travail sur la gestuelle, geste d’usage. De quoi aider les personnes éloignées de l’emploi à retrouver les bons codes pour se sentir mieux pour aborder ce genre d’épreuves. « On y a mis notre supplément d’âme. Plus qu’un foyer d’accueil, c’est une maison chaleureuse prévue pour accompagner au mieux. On demandera de la rigueur et du sérieux, mais on n’est pas des institutionnels. On est une famille », explique Céline. Le projet a été soutenu par de nombreux acteurs : la CAF, le Grand Belfort, la région, AG2R et le Crédit agricole. « Maintenant, on est sur la ligne de départ », se réjouissent Céline et Patricia.

Réserve de petits pots et produits d'hygiène grâce à l'agence du don à la Maison de Jeanne.

La Maison de Jeanne est située au 44, rue Turenne, à Valdoie. Contact :  06 62 57 60 49

Dignit’Elle : pour que chacune ait un accès à l’hygiène

En parallèle de la Maison de Jeanne, Céline Souakria s’est lancée dans un projet avec l’unité mobile de premiers secours (UMPS) et l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) : l’installation de distributeurs de produits d’hygiènes, accessibles grâce à un numéro vert à appeler. Le numéro vert donnera le code du distributeur pour avoir accès à un kit d’hygiène pour 1 mois, mais aussi pour avoir accès à des préservatifs. Une fiche de contact sera aussi dans le kit d’hygiène avec les numéros utiles comme celui du centre communal d’action sociale (CCAS). Les distributeurs devraient être mis en service d’ici moins d’un mois dans plusieurs endroits de la ville. 

Ceci vous intéressera aussi
Le Département verse 1,2 million pour la construction du nouvel Ehpad de Valdoie

L’association Les bons enfants a repris la gestion de l’Ehpad de la Rosemontoise en novembre 2020 et la construction d’un Lire l’article

Valdoie : elle habite dans un immeuble qui menace de s’affaisser

À Valdoie, deux propriétaires dénoncent l’état de l’immeuble dans lequel elles vivent, qui a entraîné l’exil de l’une d'entre elles Lire l’article

Législatives : Didier Vallverdu se présente malgré l’investiture de Michel Zumkeller

Didier Vallverdu, maire Les Républicains de Rougemont-le-Château et vice-président du conseil départemental du Territoire de Belfort, se présente aux élections Lire l’article

Législatives : Bruno Kern se dit « prêt »
Bruno Kern est candidat aux sénatoriales du 27 septembre dans le Territoire de Belfort.

Bruno Kern, référent de La République en Marche dans le Territoire de Belfort, joue des coudes pour porter sa candidature Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal