Dijon impose à son tour le masque dans son centre-ville

L’arrêté préfectoral concerne le centre ville piétonnier de Dijon, les marchés des communes de Dijon et de sa banlieue, mais aussi le centre historique de Semur-en-Auxois, ville touristique située non loin de la capitale des Ducs de Bourgogne.

(AFP)

L’arrêté préfectoral concerne le centre ville piétonnier de Dijon, les marchés des communes de Dijon et de sa banlieue, mais aussi le centre historique de Semur-en-Auxois, ville touristique située non loin de la capitale des Ducs de Bourgogne.

Suivant de nombreux autres départements, la préfecture de Côte d’Or a annoncé ce vendredi 14 août que le port du masque serait obligatoire dans le centre piétonnier de Dijon, ainsi que dans les marchés alentour. Pointant du doigt une « accélération de la circulation virale dans les zones à forte affluence de population », la préfecture indique dans un communiqué que, « compte tenu de l’évolution sanitaire, de la densité des flux sur certains sites, ainsi que de l’absence de respect des mesures barrières qui y est observée », le masque deviendra obligatoire dès 11 ans, à compter de samedi et jusqu’au 15 septembre.
Les zones concernées sont le centre ville piétonnier de Dijon, ainsi que les marchés des communes de la même ville et de sa banlieue. Est également touché le centre historique de Semur-en-Auxois, ville touristique située non loin de la capitale des Ducs de Bourgogne.
Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.
Classée en zone « rouge » lors du pic de l’épidémie de Covid-19, la Bourgogne-Franche-Comté était repassée en vert à l’issue du déconfinement, mais une nette accélération des cas de Covid-19 a été récemment observée.
Sur la dernière période de sept jours, 166 tests se sont avérés positifs, sur un peu plus de 18 500 résultats. Il s’agit du nombre « le plus élevé » enregistré depuis la sortie du confinement en Bourgogne-Franche-Comté, a indiqué l’Agence régionale de santé dans son dernier bulletin du 7 août.

Le match amical Dijon-Nîmes annulé pour suspicion de Covid

Par ailleurs, le match amical prévu samedi entre Dijon et Nîmes a été annulé en raison de suspicion de Covid-19, a-t-on appris ce vendredi auprès du club bourguignon. Cette décision a été prise suite à une suspicion de contamination au coronavirus au sein de l’effectif professionnel gardois.

Ceci vous intéressera aussi
Interdit de suicide assisté, Alain Cocq va se laisser mourir
Alain Cocq, grièvement atteint d'une maladie orpheline incurable, a annoncé vendredi qu'il avait essuyé un refus de l'Élysée dans sa demande à l'aider à mourir et qu'il mettait donc en oeuvre sa décision de cesser tout traitement dès ce vendredi soir.

Alain Cocq, grièvement atteint d'une maladie orpheline incurable, a annoncé vendredi qu'il avait essuyé un refus de l'Élysée dans sa Lire l'article

Cancer : un logiciel gratuit pour prédire la rechute
À Dijon, une équipe de chercheurs a mis au point un logiciel, gratuit et fonctionnant sur un simple PC, qui permet de prédire les risques de rechute de cancer du côlon.

Comment savoir si un traitement lourd préventif est nécessaire? À Dijon, une équipe de chercheurs a mis au point un Lire l'article

Dijon : Alain Cocq accepte son hospitalisation après 4 jours sans traitement
Alain Cocq, qui souffre d'une maladie incurable et a interrompu depuis quatre jours tout traitement et alimentation, a été transféré au CHU de Dijon lundi soir pour bénéficier de soins palliatifs "parce qu'il souffrait trop", a rapporté mardi sa mandataire.

Alain Cocq, qui souffre d'une maladie incurable et a interrompu depuis quatre jours tout traitement et alimentation, a été transféré Lire l'article

Violences en juin à Dijon: deux nouvelles mises en examen
Violences à Dijon: nouvelles fouilles aux Grésilles, huit interpellations

Deux hommes issus de la communauté tchétchène  ont été incarcérés jeudi dans le cadre de l'enquête sur des violences  survenues Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut