« Recréer du lien entre les commerçants et avec les Belfortains »

Depuis le 15 juin, l’association des commerçants Les Vitrines de Belfort s’appuie sur un nouveau bureau, qui veut relancer la dynamique commerciale de la cité du Lion. Rencontre.

Depuis le 15 juin, l’association des commerçants Les Vitrines de Belfort s’appuie sur un nouveau bureau, qui veut relancer la dynamique commerciale de la cité du Lion. Rencontre.

Accroissement de la vacance commerciale (environ 8 %). Des locaux disponibles en mauvais état. Des loyers exorbitants dans certaines zones. Difficulté à attirer les clients dans les boutiques. Paupérisation de certains quartiers de Belfort. Complexité de la gestion quotidienne d’une boutique. Mutation des pratiques de consommation. Les vents sont parfois contraires pour les commerces de proximité. Et les problématiques des uns ne sont pas celles des autres. Cela ne refroidit pas pour autant la nouvelle équipe à la tête de l’association des commerçants Les Vitrines de Belfort. Un nouveau bureau a été élu le 15 juin. Il est présidé par Yvan Reboul, à la tête du restaurant Nenni ma foi, faubourg de Montbéliard.

L’association était clairement en perte de vitesse ces dernières années et la crise sanitaire n’a fait qu’accélérer le phénomène. La nouvelle veut y remédier et « contribuer à l’animation commerciale de Belfort », indique Yvan Reboul, pour surtout « fédérer » les commerçants et « faire venir les clients dans les commerces », glisse Nicolas Marseilles, vice-président, gérant de la boutique de jeux Agartha, rue des Capucins.

Le nouveau bureau

  • Président : Yvan Reboul (restaurant Nenni ma foi)
  • Vice-président : Nicolas Marseilles (boutique Agartha)
  • Vice-présidente d’honneur : Khedidja El Machmour (Babychou services, agence de garde d’enfant)
  • Vice-président d’honneur : Philippe Albietz (Philor, agence de communication)
  • Trésorière : Natacha Sommer (8 boutiques à Belfort, dont Les Galopins)
  • Secrétaire : Sibylle Monnot (Collard Optique, avenue Jean-Jaurès)
  • Sana Grendou (Waw café, avenue Jean-Jaurès)
  • Christine Jund (organisation de la Braderie)

Des idées, la nouvelle n’en manque pas, notamment autour de la digitalisation des commerces, afin d’ouvrir de nouveaux débouchés aux boutiques. Elle veut aussi créer une boutique éphémère, « pour des nouveaux commerçants qui voudraient tester le marché belfortain ou de nouveau produits », indique Yvan Reboul. La nouvelle équipe veut proposer aux adhérents de l’association de mutualiser certains achats, comme les sacs, les tickets de cartes bleues, voire d’envisager des campagnes de communication commune avec ces outils.

Calendrier commun, mutualisation, anticipation…

Il y a aussi une volonté d’anticiper la vacance commerciale, « pour qu’elle soit mieux connue et mieux maîtriser », explique Natasha Sommer, trésorière de l’association et propriétaire de 8 boutiques, dont Les Galopins, faubourg de Montbéliard. Il y a une volonté d’anticiper aussi les départs, car la vacance commerciale est également négative pour les boutiques voisines. L’association va aussi s’appuyer sur un outil pour connaître les flux de passage devant les boutiques. « On a un portrait type du client qui passe devant », indique la trésorière, qui rappelle que l’emplacement est la clé de la réussite pour tous les commerces. Mais que le bon emplacement n’est pas le même pour tout le monde.

La création d’un calendrier « commun » est sur la table, pour mieux planifier les ouvertures des dimanches. 12 sont autorisés par an à Belfort. Un fléchage des boutiques, faubourg de France, est en réflexion. Et un référent sera désigné dans la dizaine de quartiers commerciaux de la ville pour mieux relayer les informations.

Aujourd’hui, Les Vitrines de Belfort comptent environ 70 adhérents à jour de cotisation. La nouvelle équipe espère faire monter ce chiffre à 180. Et pour les encourager, l’adhésion 2022 sera divisée par deux. Et une réflexion est entamée pour le calcul de l’adhésion.

Les projets sont légion. Les défis immenses. Mais la volonté, intacte, pour « recréer du lien entre les commerçants et avec les Belfortains », conclut le nouveau bureau, qui s’appuie sur des nouveaux visages pour relancer la dynamique.

Ceci vous intéressera aussi
Des pochettes de pain pour interpeller sur les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le 25 novembre, la préfecture du Lire l’article

Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal