PSA va verser 2400 € minimum d’intéressement à ses salariés

Le constructeur automobile PSA, qui a publié jeudi un bénéfice net « record » pour 2017, va verser à ses salariés une prime d’intéressement de 2400 € minimum, a annoncé le président du directoire du groupe Carlos Tavares.

« Au titre de l’intéressement 2017, le montant qui va être distribué à nos collaborateurs en valeur moyenne sera de 2600 €, avec une valeur plancher à 2400 », a déclaré M. Tavares sur RTL. Si le patron de PSA n’a pas précisé s’il s’agissait d’un montant brut ou net, le CFTC-PSA a évoqué dans un communiqué un montant minimum de « 2400 euros net », une moyenne de « 2552 € net » et un maximum de « 3457 € net ».

L’année précédente, l’intéressement avait été au minimum de 2000 euros net, après 1650 € net l’année d’avant. Saluant les « collaborateurs d’une rare excellence » du groupe PSA, Carlos Tavares a assuré que « depuis quatre ans », le montant de leurs « rémunérations variables » a été « multiplié par quatre » et que « de 2006 à 2016 », « un milliard d’euros a été redistribué » aux salariés du groupe, soit « à très peu de choses près » autant que les « dividendes à nos actionnaires ». Le constructeur a annoncé jeudi un bénéfice net « record » à 1,9 milliard d’euros pour 2017, en hausse de 11,5%, malgré le rachat d’Opel l’été dernier qui a pesé sur la rentabilité du groupe.

L'action décolle

L’action Peugeot décollait de plus de 3%, ce jeudi matin à la Bourse de Paris, dynamisée par le bénéfice net « record » à 1,9 milliard d’euros pour 2017 publié par le constructeur automobile. Le titre prenait 3,36% à 19,24 €, dans un marché en recul de 0,36%.

(AFP)

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal