PMA : des élus quittent le conseil communautaire, la séance annulée

La séance du conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération a tourné court ce jeudi 23 mai au soir. Le groupe Indépendants et solidaires, après une interruption de séance, a quitté l’hémicycle, écoeuré de la considération du président à leur égard, notamment sur le dossier de l’eau.

Un conseil d’agglomération de Pays de Montbéliard Agglomération était programmé ce jeudi 23 mai. Au bout de 30 minutes, la séance a dû être annulée. En effet, les 45 élus du groupes Indépendants et solidaires, accompagnés de Martial Bourquin et Denis Sommer, indique le collectif Notre Aggl’EAU sur sa page Facebook, ont quitté le conseil pour manifester leur mécontentement face à la gestion du dossier eau par la présidence. Le nombre de personnes encore en place ne suffisait plus pour atteindre le quorum nécessaire au vote de l’ordre du jour. « Je n’avais jamais vu ça », a confié dans la soirée un élu. « Hier soir, le Conseil communautaire de PMA a vécu un véritable séisme dont la presse a rendu compte. Le départ de plus de la moitié des élus présents d’une assemblée comme la nôtre est un geste fort, grave, et chacun et chacune avait bien conscience de son importance, a témoigné ce vendredi matin l’élu communautaire Claude Perrot sur Facebook. C’est en toute responsabilité que cette décision a été prise. Par des élus de toutes sensibilités politiques. Au-delà du dossier de l’eau, l’élu déplore la réaction du président Charles Demouge. « Une réponse plus que maladroite du président, un texte politicien baclé, rédigé alors qu’il n’avait pas eu connaissance du contenu de l’intervention préparée par le groupe Indépendants et Solidaires », dénonce Claude Perrot pour expliquer la réaction des élus communautaire du groupe Indépendants et solidaires, avant de conclure : « Mais qui sème le vent récolte la tempête… une tempête dans un verre d’eau ? »