« Pardon, pardon », demande une dernière fois Jonathann Daval

Me Randall Schwerdorffer

Les avocats de Jonathann Daval ont réclamé ce samedi après-midi « un jugement, pas une vengeance », avant que l’accusé ne demande pardon aux parents d’Alexia.

(AFP)

Les avocats de Jonathann Daval ont réclamé ce samedi après-midi « un jugement, pas une vengeance », avant que l’accusé ne demande pardon aux parents d’Alexia.

« Pardon, pardon« , a imploré une dernière fois Jonathann Daval devant la cour d’assises de la Haute-Saône, alors que, en fin de matinée, l’avocat général avait requis contre lui la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de sa femme Alexia. L’accusé, invité par le président de la cour, Mathieu Husson, à s’exprimer une dernière fois, a marqué un bref temps d’arrêt avant de prononcer ces seuls mots en regardant les parents de sa victime, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot. Puis la cour s’est retirée pour délibérer, peu avant 14 h 30.

"Une peine juste"

Pour la défense, Me Randall Schwerdorffer a auparavant insisté sur le fait que le meurtre n’était « pas prémédité, pas réfléchi, c’est ce qu’on appelle « un coup de sang » « , a-t-il lancé d’une voix de stentor. « La perpétuité, c’est une peine qu’on prononce pour les criminels les plus dangereux de la société: Francis Heaulmes, tueur d’enfants, Michel Fourniret, Marc Dutroux, Guy Georges… Quel est le point commun avec Jonathann Daval ? Aucun. Si, la médiatisation », a poursuivi Me Schwerdorffer, qui a arpenté la cour d’assises devant les jurés.

« Jonathann est effectivement un criminel. Il ne le conteste pas, vous allez le juger. Mais un jugement ce n’est pas une vengeance. Ce qu’on vous réclame, sur les bancs des parties civiles, c’est une vengeance, à cause des médias, des mensonges, parce qu’il a trahi ses beaux-parents (…) Tout ce qui fait l’affaire Daval, c’est la médiatisation », a-t-il insisté.

Sa consœur Me Ornella Spatafora, a quant à elle rejeté toute « dangerosité criminologique » de son client. Elle a aussi exhorté les jurés à prononcer « une peine juste » qui « sanctionnera Jonathann pour ce qu’il a fait et l’homme qu’il est ».
Le verdict des trois magistrats professionnels et des six jurés, cinq femmes et un homme, est attendu d’ici au début de soirée.

Ceci vous intéressera aussi
La famille d’Alexia réclame une peine « à la hauteur de nos souffrances, Daval prêt à « payer »
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

Jonathann Daval s'est dit prêt à "payer" pour le meurtre de sa femme Alexia, vendredi devant les assises de la Lire l'article

Réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval
Palais de justice de Vesoul en Haute-Saône.

L'avocat général a demandé la perpétuité. Les avocats de la défense doivent plaider ce samedi après-midi, pour un verdict attendu Lire l'article

Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

Epilogue de la semaine de procès à Vesoul: Jonathan Daval est condamné à 25 ans de prison. Ses avocats ont Lire l'article

L’affaire Daval, mécanique d’une ultramédiatisation
'affaire Daval, mécanique d'une "ultramédiatisation"

De la prétendue disparition d'une joggeuse en plein mouvement #MeToo au procès hors normes, l'affaire Daval a fasciné les médias Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut