Olivier Verdon, ancien joueur du FCSM, de nouveau accusé de violences conjugales

Le footballeur franco-béninois Olivier Verdon a de nouveau été accusé de violences conjugales par une de ses ex-compagnes, qui a porté plainte pour « violences volontaires », « séquestration » et « menaces de mort », a-t-on appris jeudi auprès de son avocat, Me Bertrand Mertz.

(AFP)

Le footballeur franco-béninois Olivier Verdon a de nouveau été accusé de violences conjugales par une de ses ex-compagnes, qui a porté plainte pour « violences volontaires », « séquestration » et « menaces de mort », a-t-on appris jeudi auprès de son avocat, Me Bertrand Mertz.

La jeune femme, âgée de 21 ans, a été la petite amie du défenseur international béninois (25 ans) durant moins de deux mois, de septembre à novembre 2020. Les faits pour lesquels elle a porté plainte se seraient déroulés dans la nuit du 14 au 15 novembre 2020, à Razgrad, en Bulgarie, selon l’avocat, qui confirme des informations du Républicain lorrain.

Selon la plaignante, qui dit avoir hésité plusieurs mois avant de finalement porter plainte, le footballeur lui aurait demandé de déverrouiller son téléphone pour avoir accès à une conversation, ce qu’elle dit avoir refusé. « Pour tenter de déverrouiller ce téléphone (par reconnaissance faciale, NDLR), M. Verdon n’hésite pas à (la) maîtriser pour qu’elle soit dans l’incapacité de bouger (…) Il tire celle-ci par les cheveux pour relever son visage et la serre avec son bras autour de son cou pour l’empêcher de bouger », peut-on lire dans la plainte.

Le joueur, qui évoluait cette saison avec l’équipe bulgare du Razgrad Ludogorets, explique par ailleurs qu’il va « la séquestrer dans cet appartement sans son téléphone et qu’elle ne reverra plus jamais sa famille », indiquant à plusieurs reprises qu’il a des « contacts pouvant organiser sa disparition et camoufler son meurtre ». « Craignant pour sa vie, (la plaignante) tente donc d’échapper à l’issue funeste qui se dessine en sautant par la fenêtre de la chambre dans laquelle elle est séquestrée », lit-on encore.

Une autre plainte a été déposée auprès du parquet de Razgrad le mois dernier. En août 2019, le joueur avait déjà été arrêté par la police espagnole après une violente dispute dans les couloirs d’un hôtel de Vitoria (Pays basque espagnol), où des témoins l’ont vu agrippant sa compagne d’alors par les cheveux. Olivier Verdon, passé par Bordeaux (2017-2018) et Sochaux (2018-2019), appartient au club espagnol du Deportivo Alavés. Il a été prêté cette saison au club bulgare de Ludogorets Razgrad.

Ceci vous intéressera aussi
FCSM : l’installation du centre de performances à Bourogne va mettre le feu aux poudres

Le football-club Sochaux-Montbéliard (FCSM) déplace son centre de formation de Seloncourt à Bourogne, dans le Territoire de Belfort confirment plusieurs Lire l’article

TER : la Bourgogne-Franche-Comté repousse l’ouverture à la concurrence

La Bourgogne-Franche-Comté, première région de gauche à avoir ouvert à la concurrence ses trains régionaux (TER), a reporté la mesure Lire l’article

Les Shifters, déclinaison locale du Shift project pour sensibiliser à la décarbonation

The Shifters est une association qui apporte un soutien bénévole aux travaux de The Shift Project, qui œuvre à la Lire l’article

Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal