Montbéliard: une femme retrouvée morte, son conjoint recherché

Un jeune homme de 23 ans a été mis en examen et écroué jeudi à Besançon après avoir vendu de l'héroïne particulièrement pure à une femme de 48 ans décédée d'une overdose, a annoncé lundi le procureur de Besançon.

La procureure de Montbéliard invite à la prudence: la victime n’a pas été identifiée et les causes de la mort de sont pas connues.

(AFP)

La procureure de Montbéliard invite à la prudence: la victime n’a pas été identifiée et les causes de la mort de sont pas connues.

Le corps d’une femme d’une trentaine d’années a été retrouvé dans son appartement vendredi soir à Montbéliard, sans que la cause de son décès ne soit encore connue ; son conjoint est recherché par les forces de l’ordre, a-t-on appris samedi de source policière.
La police aurait été contactée vendredi vers 20 h 30 par un homme expliquant qu’un de ses amis l’avait appelé pour lui dire qu’il avait tué sa femme, selon cette source. Sur place, « une femme d’environ 30 ans » est découverte sans vie, a ajouté cette même source.
« Une femme a bien été découverte morte dans un appartement », a confirmé la procureure de la République de Montbéliard, Ariane Combarel, incitant néanmoins à « la plus grande prudence », car la défunte n’a pas été « identifiée formellement » et « la cause de la mort n’est pas apparente ».
Son conjoint, âgé de 41 ans, était toujours recherché samedi. Selon L’Est républicain, cet homme est connu de la justice, mais pas pour des faits de violences conjugales, et le couple n’avait pas d’enfant.
Le commissariat de Montbéliard n’a pas souhaité communiquer.

Ceci vous intéressera aussi
Le pays de Montbéliard finaliste pour être capitale française de la culture 2024

Trois agglomérations, Alès, Bourg-en-Bresse et Montbéliard, sont finalistes pour devenir en 2024 la deuxième "capitale française de la culture", a Lire l'article

Pour les infirmières en psychiatrie dans le privé, l’amour du travail ne suffit plus

Plusieurs infirmiers en psychiatrie témoignent des mauvaises conditions dans le privé. Salaires inégaux, heures à gogo, intérimaires pour remplacer les Lire l'article

Proch’Parole à l’écoute des proches des patients souffrant de troubles psychiques

À l’initiative de trois infirmières, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté a mis en place un groupe de parole destiné aux familles Lire l'article

Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

Défilement vers le haut