Montbéliard : couvre-feu instauré à la Petite-Hollande

Un couvre-feu est instauré pour les mineurs à la Petite-Hollande, jusqu'au 22 juin.

Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, a pris un arrêté municipal instaurant un couvre-feu dans le quartier de la Petite-Hollande, à Montbéliard, face à une recrudescence des incivilités.

Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, a pris un arrêté municipal instaurant un couvre-feu dans le quartier de la Petite-Hollande, à Montbéliard, face à une recrudescence des incivilités.

Un couvre-feu a été acté depuis lundi 8 juin, jusqu’au 22 juin, dans le quartier de la Petite-Hollande, à Montbéliard, de 22 h à 7 h. Il concerne les mineurs de moins de 16 ans, non accompagnés d’un adulte. Une décision motivée par les « débordements et actes d’incivismes », justifie la mairie de Montbéliard. « Depuis plusieurs jours, des faits inadmissibles de provocation en particulier avec des « rodéos » de deux roues, des dégradations du dispositif de vidéo-protection municipal et des incendies de véhicules sont à déplorer sur le quartier de la Petite Hollande à Montbéliard », énumère la préfecture du Doubs dans un communiqué de presse. Ce n’est pas la première fois que la maire de Montbéliard doit prendre cette mesure ces derniers mois.

L’État prêt à soutenir des investissements

Joël Mathurin, le préfet du Doubs, a confirmé « des renforts départementaux de la police nationale », pour appuyer les effectifs de la circonscription, de Montbéliard et Héricourt,  « mobilisés sur le quartier ». « L’État accompagnera également la ville de Montbéliard si elle décide d’accélérer la mise en œuvre de son programme d’investissement pour renforcer son réseau de vidéo-protection », promet également le préfet.

Ceci vous intéressera aussi
Des pochettes de pain pour interpeller sur les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le 25 novembre, la préfecture du Lire l’article

Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal