Le siège de « l’Onu du vin » s’installe à Dijon

L’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), sorte d' »ONU » du vin, a approuvé lundi par consensus de ses 48 États membres le transfert de son siège de Paris à Dijon. Il s’installera dans l’hôtel d’Esterno en 2024.

Avec l’AFP

L’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), sorte d' »ONU » du vin, a approuvé lundi par consensus de ses 48 États membres le transfert de son siège de Paris à Dijon. Il s’installera dans l’hôtel d’Esterno en 2024.

« C’est une journée historique », s’est félicité le président de l’OIV, l’Italien Luigi Moio, peu après avoir fait applaudir la décision prise en assemblée générale extraordinaire à laquelle ont participé 44 des 48 adhérents. L’hôtel d’Esterno, édifice du XVIIe siècle du centre-ville dijonnais choisi pour le nouveau siège, « remplit pleinement les objectifs de notre organisation: il est fonctionnel et il est aux portes de la Cité de la gastronomie et du vin », qui doit ouvrir l’an prochain à Dijon, a souligné le président.

Moio a également insisté sur les « synergies » possibles entre l’OIV, qui regroupe un réseau de quelque 1 000 experts du vin et de la vigne, et les différents organismes similaires à Dijon, comme la Chaire Unesco « Culture et traditions du vin » et l’Institut universitaire de la vigne et du vin. « L’ADN international de Dijon est déjà très présent », a abondé le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, rappelant que la candidature de Dijon, concurrencée par Bordeaux et Reims, avait « très vite eu une grande adhésion » au sein de l’OIV.

8 millions d’euros de travaux

L’implantation de cette organisation référence dans le domaine scientifique et technique de la vigne « fait sens à Dijon », a souligné le maire PS François Rebsamen. L’hôtel d’Esterno, qui subira des travaux de 8 millions d’euros pour accueillir l’OIV, offrira « plus du triple de surface » par rapport à son actuel siège parisien, où l’OIV, abritée par la France depuis sa création en 1924, était trop à l’étroit, a rappelé le maire. « C’est un moment historique qui va renforcer l’image internationale de la Région et de Dijon dans le domaine viti-vinicole, apprécie Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté. Avec la cité internationale de la gastronomie et du vin, nous avons maintenant un pôle mondial de la vigne et du vin. Cela sera aussi un atout pour le tourisme d’affaires, permettant de renforcer l’attractivité de la métropole et sa fréquentation hôtelière. » La région contribuera à hauteur de 2 millions d’euros dans ces travaux.

L’OIV est l’organisme intergouvernemental à caractère scientifique et technique de compétence reconnue dans le domaine de la vigne et du vin. Le siège de l’OIV doit emménager dans l’hôtel particulier en 2024, année de son centenaire. Son secrétariat, d’une quinzaine de personnes, s’installera cependant à Dijon dès septembre 2022, mais dans des locaux temporaires, en attendant la fin de la rénovation du nouveau siège.

Ceci vous intéressera aussi
Des pochettes de pain pour interpeller sur les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le 25 novembre, la préfecture du Lire l’article

Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal