La labellisation du massif du ballon d’Alsace comme Grand site de France se précise

La commission supérieure des sites, perspectives et paysages a rendu un avis favorable, fin septembre, pour attribuer le label Grand site de France au massif du ballon d’Alsace, informe la préfecture du Territoire de Belfort dans un communiqué de presse.
La commission supérieure des sites, perspectives et paysages a rendu un avis favorable, fin septembre, pour attribuer le label Grand site de France au massif du ballon d’Alsace, informe la préfecture du Territoire de Belfort dans un communiqué de presse.

C’est une étape importante d’une démarche initiée officiellement en 2016, celle de labelliser le massif du ballon d’Alsace comme Grand site de France. Le 29 septembre, La commission supérieure des sites, perspectives et paysages s’est réunie au ministère de la Transition écologique, à Paris, pour statuer sur le dossier de labellisation du massif. Une délégation d’élus engagés dans la démarche (Territoire de Belfort, Vosges, Haute-Saône, Communauté́ européenne d’Alsace) et de représentants de l’État s’y sont rendus ; le préfet du Territoire de Belfort est le coordonnateur de l’opération Grand site du massif du ballon d’Alsace. Et le projet est animé par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges. Et un avis favorable a été énoncé.

Le massif s’étend sur un périmètre de 18 000 ha, situé à cheval sur la Bourgogne-Franche-Comté et la région Grand Est. Quatre départements sont concernés (Territoire de Belfort, Vosges, Haute-Saône et Haut-Rhin), six intercommunalités et vingt-et-une communes. Il comprend trois sommets : le ballon d’Alsace ; la Planche des Belles-Filles et le Rouge Gazon. Il comprend un espace protégé (la réserve naturelle des ballons comtois) et deux sites classés (le ballon d’Alsace, en 1982, et Rouge Gazon et Neufs-Bois, en 1910).

« Massif de rencontres »

« Cet avis favorable (…) marque le franchissement d’une étape essentielle vers l’attribution du label Grand Site de France », indique la préfecture du Territoire de Belfort, dans un communiqué de presse, précisant toutefois que l’avis « doit encore être formalisé ». La commission « a souligné la qualité́ de travail partenarial noué entre les différentes collectivités concernées par le projet », indique la préfecture. Les différents partenaires ont élaboré un programme d’actions autour de ce massif, qui va pouvoir s’enclencher. Des phases de travaux sont notamment envisagés.

Ce label est attribué pour 6 ans. C’est un label « sélectif et exigeant », replace la préfecture. « Inscrit dans le code de l’Environnement depuis 2010, il est la reconnaissance d’une gestion conforme aux principes du développement durable, conciliant préservation et mise en valeur d’un patrimoine naturel, culturel et paysager exceptionnel avec l’accueil de visiteurs nombreux », détaille le communiqué.

Le massif communiquera autour de la dynamique suivante : « Massif du ballon d’Alsace, un massif de rencontres ».

Les grandes étapes depuis 2019

  • 28 novembre 2019 : le comité de pilotage retient comme « esprit des lieux » : « Massif du Ballon d’Alsace, un massif de rencontres »
  • 18 mai 2021 : le comité de pilotage valide le projet de territoire et le plan d’actions
  • 21 mai 2021 : le comité syndical du Parc a adopté le projet de territoire, le plan d’actions et le projet de financement
  • Entre fin 2021 et début 2022, les commissions départementales de la nature des sites et des paysages (CDNPS) des 4 départements ont rendu un avis favorable sur le dossier de l’OGS
  • 21 et 22 juin 2022 : visite de l’inspecteur général de l’administration du développement durable
  • 29 septembre : audition par la commission supérieure des sites, perspectives et paysages
Ceci vous intéressera aussi
Des manifestants moins nombreux, mais toujours bien visibles [photos]

Même si le nombre de manifestants a baissé ce mardi, la mobilisation se maintient en France et dans le nord Lire l’article

Hydrogène : Engie et Stellantis s’associent pour des offres professionnelles

Stellantis et Engie s’associent pour proposer une offre complète hydrogène incluant véhicules et station, à destination des professionnels. Avec trois Lire l’article

Belfort : les salariés d’Alstom réclament plus d’augmentation

Entre 150 et 200 personnes ont bloqué l’entrée du site Alstom, à Belfort, au Trois-Chênes, ce mardi matin. Elles manifestent Lire l’article

Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal