La chasse au grand tétras interdite pendant cinq ans

Un grand tétras ou coq de bruyère. | ©CC BY-SA 3.0

La chasse au grand tétras, le plus gros oiseau terrestre sauvage d’Europe, va être interdite en France pendant cinq ans conformément à une injonction du Conseil d’Etat, selon un arrêté publié samedi au Journal officiel.

(AFP)

La chasse au grand tétras, le plus gros oiseau terrestre sauvage d’Europe, va être interdite en France pendant cinq ans conformément à une injonction du Conseil d’Etat, selon un arrêté publié samedi au Journal officiel.

« La chasse au grand tétras est suspendue sur l’ensemble du territoire métropolitain pour une durée de cinq ans à compter de l’entrée en vigueur du présent arrêté », indique le texte daté du 1er septembre. Le délai pourra être raccourci « si de nouvelles données rendent compte d’une évolution suffisamment favorable de l’état de conservation du grand tétras », précise-t-il.

Le Conseil d’Etat avait imposé le 1er juin la suspension de la chasse de ce grand coq de bruyère vivant dans les montagnes, pour cinq ans, demandant alors au gouvernement de prendre cette mesure avant le 15 juillet. Il avait été saisi par plusieurs associations de défense de l’environnement qui réclamaient le moratoire, « constatant le déclin de l’espèce et l’inaction des pouvoirs publics ». Celles-ci demandaient l’annulation « pour excès de pouvoir » d’un refus par la ministre de la Transition écologique de l’époque Barbara Pompili, le 12 avril 2021, de prendre un arrêté suspendant la chasse du grand tétras.

« La gravité de la situation de cette espèce en mauvais état de conservation impose, afin de respecter les obligations qui découlent des objectifs de la directive 2009/147/CE (une directive européenne concernant la conservation des oiseaux sauvages, ndlr), de s’abstenir de tout prélèvement de grand tétras sur l’ensemble du territoire pendant une durée assez longue », avait indiqué le conseil d’Etat.

Le grand tétras présent dans le Jura

« Compte tenu de la situation de l’espèce et dans l’attente d’éventuelles données nouvelles sur l’évolution de son état de conservation, il s’avère que la chasse du grand tétras n’est pas compatible avec le maintien de l’espèce et qu’il est nécessaire de la suspendre sur l’ensemble du territoire métropolitain de la France pendant une durée suffisante pour permettre la reconstitution de l’espèce dans les différents sites de son aire de distribution », avait-il insisté.

Le Conseil d’Etat avait également estimé que la suspension de la chasse pourrait durer moins longtemps, si l’état de conservation du volatile s’améliore. Le grand tétras (Tetrao urogallus), présent notamment dans les Pyrénées, les Cévennes et le Jura, est considéré comme « vulnérable » sur la liste rouge française des espèces menacées.

Ceci vous intéressera aussi
En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal