Héricourt : Eloïse, d’employée à la CAF à créatrice de robes de mariée

Rencontre avec Eloïse Grezel, créatrice de robes de mariée à Héricourt. Samedi à 20h, elle présentera sa toute première collection salle de la cavalerie. Elle revient sur son histoire.

Rencontre avec Eloïse Grezel, créatrice de robes de mariée à Héricourt. Samedi à 20h, elle y présentera sa toute première collection, salle de la Cavalerie. Elle revient sur son histoire.

C’est avec un sourire lumineux qu’accueille Eloïse, gérante de la boutique de robes de mariée EG Mariages & Créations à Héricourt. La boutique est privatisée, exprès pour l’occasion. En entrant, impossible de passer à côté du show-room impressionnant de robes. Les dentelles, les perles et les tulles, le satin et la mousseline attirent le regard. Mais pas que…. Puisque la boutique est aussi dédiée aux hommes. Les nuances de bleu des vestes de costume se fondent et s’entremêlent sur les portants de la boutique. Sur le comptoir, un tract titille l’attention. « Défilé le 13 novembre à 20h, salle de la cavalerie à Héricourt. » Eloïse, du haut de ses 32 ans, va présenter sa première collection de robes de mariée nommée « La mariée au béret ». Pourtant, il y a encore quelques mois, rien ne la prédestinait à l’organisation d’un tel évènement.

Tisser sa propre destinée

« Mes études n’ont rien à voir avec la couture. J’ai fait un BTS assistante de gestion et une licence dans les ressources humaines », raconte Eloïse. Par la suite, la jeune femme trouve du travail au sein de la caisse d’allocations familiale (CAF) à Paris, puis à Montbéliard. « Ce n’était pas fait pour moi… Quand on voit l’envers du décor, le peu de lien avec les allocataires : ça n’allait pas du tout », pointe la jeune créatrice, un peu émue.

La couture, elle, a toujours été en filigrane dans sa vie. Par sa maman, quand elle était plus jeune. Puis lors de sa première grossesse, avec l’envie de concevoir un landau, des bavoirs pour son aînée.  Quant au monde du mariage, elle l’a découvert lors de son propre mariage. Le déclic. L’envie de retrouver un contact chaleureux avec les clients, un aspect qui lui manquait tant dans sa carrière passée. Et de mettre à profit ses talents de couturière, qu’elle explore en créant des vêtements pour elle et ses amies. En 2018, Eloïse quitte son poste pour ouvrir sa propre boutique. En six mois.

Cette boutique, elle y a mis son supplément d’âme. Ses clientes le lui disent. Les retours sur internet en témoignent. Et c’est vrai qu’elle est belle cette boutique. Et grande ! La salle d’essayage, avec ses grands fauteuils tout doux et un salon de thé Disney donnent envie de rester lover là. « Le local, qui fait 184 m² a permis de créer plusieurs espaces intimes. J’ai fait ici ce que j’aurai voulu avoir durant mes propres essayages. » Elle poursuit : « Quand j’ai essayé ma robe, toute la rue piétonne passait juste à côté et ceux qui passaient pouvaient tout voir. Là, on ferme la porte et on est entre nous. On ne se compare pas. C’est un moment pour soi. »

« Au début, j’ai vendu des grands noms du mariage. Avec le lancement de l’entreprise, je n’avais pas le temps pour la partie création. Je me suis fait la main en faisant des retouches », narre la créatrice. Puis vient le confinement. Une aubaine pour la confection de ses robes, témoigne Eloïse. En un peu plus d’un an, elle créé pas moins de douze robes. Des robes bohème, des robes princesse, des combinaisons et une robe spéciale pour le final du défilé. Organisé ce samedi.  « Il faudra venir pour la découvrir », taquine gentiment Eloïse. « Mon inspiration pour mes créations, ça a été mes clientes. En voyant ce qui leur plaisait pendant la première année de vente, ça m’a donné beaucoup d’idées ». Ce défilé, c’était son rêve depuis l’ouverture. Et nous y sommes. Sur son visage transparaît le stress, quand même.  Dans le défilé, comme dans ses créations, Eloïse y met son âme, sa passion. Pour découvrir ces créations, il faudra se déplacer à Héricourt, salle de la Cavalerie, ce samedi.

L’entrée individuelle est à 10 € et 15€ pour les couples. Entrée uniquement sur réservation en amont. Passe sanitaire obligatoire.

Tombola afin de faire gagner une robe de mariée à une personne. Pour cela, il faudra être présent obligatoirement au défilé et avoir déposé son bulletin d’entrée dans l’urne. Cliquez ici pour réserver votre place : Défilé 2021 – EG Mariages & créations (eg-mariages.fr)

Ceci vous intéressera aussi
Purple alternative surface embarque dans l’aventure du recyclage du plastique

La start-up belfortaine qui conçoit des dalles perméables et modulaire à base de déchets plastiques, Purple alternative surface, vient d’embarquer Lire l'article

[Bons plans] Friperies et ressourceries : où et pourquoi consommer d’occasion ?

Il y a les adeptes de la fripe et les frileux. Il y a les rois des annonces d’occasion et Lire l'article

Héricourt : au centre Brétegnier, les patients apprennent à ne plus chuter en jouant

Apprendre à ne plus chuter grâce à des jeux pédagogiques, c’est l’idée qu’on eut des professionnels de la fondation Arc-en-Ciel Lire l'article

Gaussin dévoile son camion hydrogène pour le Dakar 2022

L’industriel Gaussin, basé à Héricourt, va engager sur l’édition 2022 du Dakar, organisé en Arabie Saoudite, un camion fonctionnant à Lire l'article

Défilement vers le haut