Florian Bouquet veut travailler sur l’identité du Territoire de Belfort

Le 27 juin dernier, après le second tour des élections départementales, la majorité a été reconduite pour un nouveau mandat. Ce jeudi 1er juillet, la nouvelle assemblée composée de 18 nouveaux élus s’est réunie pour élire le président du conseil départemental. Pas de suspens, c’est Florian Bouquet, président sortant LR qui a été reconduit pour 7 ans.

Le 27 juin, après le second tour des élections départementales, la majorité de droite a été reconduite pour un nouveau mandat au conseil départemental du Territoire de Belfort. Ce jeudi 1er juillet, la nouvelle assemblée, composée de 18 nouveaux élus, s’est réunie pour élire le président du conseil départemental. Pas de suspens, c’est Florian Bouquet, président sortant Les Républicains, qui a été reconduit pour 7 ans.

Florian Bouquet est reconduit pour les sept prochaines années, et pas six, puisque le mandat est prolongé pour que les élections départementales ne tombent pas en même temps que les élections présidentielles de 2027. C’est un Florian Bouquet serein et confiant qui s’est présenté devant les nouveaux élus ce matin. Peu de suspens: il était le seul candidat. 12 votes pour Florian Bouquet, 6 votes blancs.  

« Nous avons mis en place une véritable solidarité territoriale »

À ses côtés, Florian Bouquet a nommé 5 vice-présidents. Au total, le président du Département a attribué 10 délégations à ses confrères (lire ci-dessous). « On forme une équipe jeune avec de bons profils », se félicite le président du Département. Mais Florian Bouquet continuera de s’occuper des finances : « Je connais la machine », affirme-t-il. Il se félicite de ce qui a déjà été accompli : « Tous les commerces ont été aidés, des plus grands aux plus petits. La majorité sort renforcée et nous avons mis en place une véritable solidarité territoriale. » Il insiste sur l’implantation d’espaces de solidarité départementale à Giromagny et Bourogne : « Nous n’avons laissé personne de côté. Je fais partie d’une droite sociale qui va continuer. Nous allons continuer à aider sur les projets de parentalité, mais aussi à aider les personnes âgées et la jeunesse. »

Pour la première fois, une séance du conseil départemental était accessible en direct.

« On a sept ans pour tout mettre en œuvre »

Pour la nouvelle mandature, Florian Bouquet affirme vouloir accomplir un travail sur l’identité et la revalorisation du Territoire de Belfort. Il souhaite donner au Territoire de Belfort une identité forte : « L’aménagement du Ballon d’Alsace est essentiel. Grâce à nos travaux, ce sera le premier massif à être labelisé grand site de France », affirme le président.

Il souhaite également remettre tous les gymnases aux normes : « On a sept ans pour tout mettre en œuvre », déclare-t-il. La maison de l’environnement est également au cœur de ses préoccupations : « Il faut tout refaire, pour en faire une maison de l’environnement 4.0. Elle doit devenir une vitrine du développement durable. » Les maisons de retraite de Giromagny et Valdoie « doivent aussi être refaites en intégralité ». Le but, c’est de créer un cadre de vie agréable pour tous. « Je veux que quand quelqu’un s’arrête sur le Territoire, il se dise : Waouh, c’est ça le Territoire de Belfort ! », déclare le président.

Et pourquoi pas créer une filière lait pour travailler sur l’identité du département. « Soutenir les filières courtes, pour créer une véritable identité territoriale, et pourquoi pas créer une maison du terroir avec la filière lait en priorité », affirme Florian Bouquet. Quant au bâtiment des archives, actuellement dans les remparts du château, il souhaite construire un bâtiment des archives. « On va pouvoir réveiller les archives en créant un lieu culturel, pourquoi pas avec une exposition tous les mois. Les salariés n’attendent que ça », argue-t-il. Quant aux budgets pour tous ces projets, pas d’inquiétude selon lui : « Même si on a beaucoup de projets, je connais le budget. En 2015, tout cela n’aurait pas été possible, mais maintenant, on peut prévoir des projets sur l’avenir. On aura beaucoup de choses à annoncer d’ici les prochains mois. » 

Les différentes délégations

1re vice-présidente, Marie-Hélène Ivol : Personnes âgées, personnes handicapées

2e vice-président, Didier Vallverdu : Routes, mobilités douces, environnement, politique de l’eau, risques naturels et technologiques, agriculture

3e vice-présidente, Loubna Ketfi-Charif : Insertion, logement et e-administration

4e vice-président, Pierre Carles : Aménagement et développement du territoire, habitat et projets urbains, planification et urbanisme

5e vice-présidente, Anaïs Monnier Von Aesch : Education, collèges, enseignement supérieur, vie étudiante, culture, lecture publique, archives, médiathèques

Conseillère déléguée, Marie-France Céfis : Action sociale territoriale, enfance et famille, santé publique

Conseiller délégué, Sébastien Vivot : Vie associative, commande publique, relations avec les instances représentatives du personnel

Conseillère déléguée, Maryline Morallet : Tourisme, aménagement et valorisation des sites départementaux,  contrats de territoires, grands évènements, coopération décentralisée 

Conseiller, Ian Boucard : Domaine de la jeunesse et des sports

Conseiller, Cédric Perrin : Solidarité territoriale, du haut débit et de la coopération transfrontalière.

Conseillère : Rachel Couvreux

Ceci vous intéressera aussi
Damien Meslot : « Avec cette décision du FCSM, le pôle métropolitain se construit »

Le choix du FC Sochaux-Montbéliard (FCSM) d’installer son futur centre de performances dans le Territoire de Belfort n’est pas sans Lire l’article

Le FC Sochaux-Montbéliard achète 87 ha à la JonXion pour bâtir son avenir

Le football-club Sochaux-Montbéliard vient d’acquérir un terrain de 87 ha à l’espace Médian, près de la gare TGV. Il accueillera, Lire l’article

Montbéliard : les étudiants de l’UFR-STGI innovent pour leurs projets de fin d’étude

Ils sont destinés à devenir chef de projet multimédia. Jeudi 26 janvier, onze étudiants de l’UFR STGI ont présenté publiquement Lire l’article

Belfort : les archives recherchent des volontaires pour entraîner un logiciel

Les archives de la Ville de Belfort recherchent des volontaires pour entraîner un logiciel de reconnaissance automatique d’écriture manuscrite, basé Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal