FC Sochaux-Montbéliard : la garde à vue de Christophe Diedhiou a été levée

Un trophée pour le FCSM qui récompense son engagement citoyen

Le joueur sochalien Christophe Diedhiou accusé d’avoir frappé au visage un stadier de l’AC Ajaccio après le match de la 7e journée de L2 samedi soir et placé en garde à vue, a été remis en liberté dimanche, a indiqué le parquet d’Ajaccio à l’AFP.

(AFP)

Le joueur sochalien Christophe Diedhiou accusé d’avoir frappé au visage un stadier de l’AC Ajaccio après le match de la 7e journée de L2 samedi soir et placé en garde à vue, a été remis en liberté dimanche, a indiqué le parquet d’Ajaccio à l’AFP.

« Le joueur avait été placé en garde à vue dès samedi soir et a été entendu ce dimanche matin. Il a été remis en liberté dans la foulée », a indiqué le parquet d’Ajaccio à l’AFP, confirmant une information de France 3 Corse. Le parquet a précisé que l’enquête se poursuit mais que ce sont « des violences contraventionnelles qui sont visées et non des violences délictuelles ».

Quelques moments de tension avaient déjà émaillé le match, électrique, remporté par l’Athletic club ajaccien (ACA) 1-0. A l’issue de la rencontre, selon l’ACA, un stadier a été frappé au visage dans la cour intérieure du stade François-Coty par un joueur sochalien alors qu’il tentait d’intervenir dans une échauffourée entre joueurs. « C’est la première fois que je vois cela. C’est très grave et inadmissible. Le football est un jeu, ce n’est pas la guerre. C’est scandaleux », a fustigé Christian Leca, le président de l’AC Ajaccio, précisant que le stadier qui a été touché au nez et à l’oeil a dû être transporté à l’hôpital et a déposé plainte dès samedi soir.

Christophe Diedhiou a de son côté été interpellé à l’aéroport samedi soir alors que son club reprenait l’avion. Le président de l’ACA a annoncé de son côté à l’AFP son intention de déposer plainte au nom du club. « J’espère que les sanctions seront exemplaires. Que la LFP prendra des sanctions contre ce personnage qui n’en est pas à son coup d’essai », a-t-il ajouté. De son côté le Football Club Sochaux-Montbéliard (FCSM) indique dans un communiqué « exprimer ses plus sincères voeux de rétablissement aux trois supporters sochaliens présents ce samedi à la rencontre et qui furent brutalement agressés au terme de celle-ci ».

Concernant les évènements de l’après-match, « le club se tient pleinement solidaire de son joueur mis en cause mais ne manquera néanmoins pas de faire appliquer les sanctions qu’il pourrait encourir au terme de l’enquête actuellement en cours dont les éléments restent à déterminer », ajoute encore le club.

Ceci vous intéressera aussi
Éric Oternaud : « La refabrique automobile, c’est de l’emploi local et industriel »

Éric Oternaud est conseiller régional Europe Écologie Les Verts, en charge de la conversion écologique de l’économie et de l’économie Lire l'article

FC Sochaux-Montbéliard : une fresque rend hommage à Auguste Bonal

Jean Linnhoff, Jean André (Vice-Président de PMA en charge des sports), Pauline Régnier (petite-fille d'Auguste Bonal), Jean-Louis Noris (Vice-Présidents PMA Lire l'article

Sochaux : les syndicats s’insurgent des plannings de l’automne de l’usine Stellantis
Avec la pénurie de semi-conducteurs, l'usine Stellantis de Sochaux navigue à vue.

Alors que la pénurie de semi-conducteurs a durement touché Stellantis cette année, et que la direction a annoncé à la Lire l'article

Stellantis : la fermeture de l’usine d’Eisenach ne signe pas le retour d’une équipe de nuit à Sochaux

Face à la crise des semi-conducteurs, le groupe Stellantis a décidé de fermer pour trois mois l’usine d’Eisenach et de Lire l'article

Défilement vers le haut