Pont-de-Roide : les oiseaux migrateurs scrutés depuis le fort des Roches

Le site du Fort des Roches à Pont-de-Roide offre une vue imprenable sur la nature
Tous les ans, le Fort des Roches de Pont-de-Roide est survolé par des millions d’oiseaux migrateurs. Ce spectacle attire de nombreux visiteurs et permet aux associations de protection de la nature de surveiller la santé des espèces.
Le site du Fort des Roches à Pont-de-Roide offre une vue imprenable | ©Georges Lignier
Tous les ans, le Fort des Roches de Pont-de-Roide est survolé par des millions d’oiseaux migrateurs. Ce spectacle attire de nombreux visiteurs et permet aux associations de protection de la nature de surveiller la santé des espèces.

Au-dessus du promontoire du fort des Roches, à Pont-de-Roide, les oiseaux migrateurs sont en phase de migration post-nuptiale et se dirigent vers leurs zones d’hivernage, parfois situées à des milliers de kilomètres. Pour la plupart, ce n’est pas le froid qui les incite à migrer, mais plutôt la raréfaction de leurs ressources alimentaires. Les cigognes blanches et noires, les bondrées apivores, les milans noirs et royaux, les martinets noirs, les pinsons… recherchent à manger ! Et ils se créent des zones de dortoirs la nuit pour se reposer, attendant le lever du soleil pour poursuivre leur vol.

Cela fait plus de 15 ans que le groupe local de la ligue de protection des oiseaux (LPO) du Pays de Montbéliard a identifié le fort des Roche comme site régional majeur. L’association de protection de l’environnement intervient majoritairement sur des actions d’études et de sensibilisation sur les oiseaux, mais plus globalement sur la faune sauvage. La falaise de la réserve naturelle régionale du Crêt-des-Roches offre un panorama de quelque 50 kilomètres (à vol d’oiseau !).

Comme chaque année, de fin août à mi-novembre, les bénévoles de l’association convient les personnes volontaires à recenser les passages des oiseaux. Elles pouvaient se présenter sur le site à partir de 8h, jusqu’au coucher du soleil. Pour l’association, « l’observation directe, au niveau de points de concentration, est la technique de suivi la plus répandue pour dénombrer les migrateurs : détroits, cols de montagne, lacs, etc. » Plus d’un million de migrateurs ont été recensés cette année.

Des chiffres 2022 exceptionnels

« Au 15 novembre 2022, nous avions déjà dépassé les chiffres de 2019 concernant les milans royaux », explique Georges Lignier, référent du groupe local. « Plus de 12 000 avaient été recensés, ce qui était déjà un record. 2022 est une année exceptionnelle, nous avons constaté une avalanche d’oiseaux. » Pont-de-Roide est un site d’importance nationale pour l’observation du vol de ces oiseaux.

Au total, sur cette période, les volontaires auront recensé 12 775 milans royaux, 5 963 grands cormorans, 4 230 buses variables, les espèces les plus significatives, Toutefois, d’après le chargé du suivi de la migration, il ne sera, par contre, pas possible de connaître toutes les raisons de cette performance avant 10 ou 15 ans, le temps d’analyser les données recueillies. La LPO explique tout de même qu’une hausse des effectifs a été enregistrée dans 14 pays européens, ce qui pourrait être le reflet d’une bonne santé des populations.

Toutes les données recueillies au Crêt des Roches, ainsi que durant d’autres études, sont disponibles sur le site Migraction.net.

Ceci vous intéressera aussi
Des manifestants moins nombreux, mais toujours bien visibles [photos]

Même si le nombre de manifestants a baissé ce mardi, la mobilisation se maintient en France et dans le nord Lire l’article

Hydrogène : Engie et Stellantis s’associent pour des offres professionnelles

Stellantis et Engie s’associent pour proposer une offre complète hydrogène incluant véhicules et station, à destination des professionnels. Avec trois Lire l’article

Belfort : les salariés d’Alstom réclament plus d’augmentation

Entre 150 et 200 personnes ont bloqué l’entrée du site Alstom, à Belfort, au Trois-Chênes, ce mardi matin. Elles manifestent Lire l’article

Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal