Doubs : 5 listes se présentent aux élections sénatoriales

Doubs : 5 listes se présentent aux élections sénatoriales

Les candidats aux élections sénatoriales sont désormais connus. Dans le Doubs, 3 sièges sont à pourvoir. 5 listes sont sur la ligne de départ. La gauche a deux listes. Plusieurs élus du pays de Montbéliard apparaissent en n°2.

Les candidats aux élections sénatoriales sont désormais connus. Dans le Doubs, 3 sièges sont à pourvoir. 5 listes sont sur la ligne de départ. La gauche a deux listes. Plusieurs élus du pays de Montbéliard apparaissent en n°2.

Le dépôt des candidatures aux élections sénatoriales, programmées le 27 septembre, était possible jusqu’au vendredi 11 septembre. Les candidatures sont dorénavant connues. Les 1 649 grands électeurs du Doubs (députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux et délégués des communes) doivent élire trois sénateurs pour la circonscription du Doubs. L’élection se fait au scrutin de liste à la représentation proportionnelle, à un seul tour. Cinq listes (retrouvez l’arrêté ci-dessous) ont été déposée. Elles proposent chacune cinq noms.

Deux listes à gauche

La première liste est menée par le sénateur sortant Les Républicains Jacques Grosperrin. Apparaît en n°2 la maire d’Hérimoncourt, Marie-France Bottarlini-Caputo. La deuxième liste est menée par le sénateur sortant centriste Jean-François Longeot (UDI). Le Rassemblement national propose également une liste, menée par Jacques Riciardetti, candidat aux dernières élections municipales de Besançon et ancien maire de Tressadans. Sur la liste, on trouve également Sophie Amella, qui avait envisagé de se présenter à la mairie de Bourguignon, dans le pays de Montbéliard. Une liste du Parti socialiste est menée par Nicolas Bodin. La n°2 est Magali Duvernois, la nouvelle maire d’Exincourt et conseillère départementale. On aperçoit aussi la communiste Françoise Bacquet-Chatel, ancienne élue à Montbéliard. Le PCF soutient les socialistes. Une dernière liste est menée par l’ancienne députée Barbara Romagnan (Generation.s). Le numéro 2 de la liste est Jean Fried, maire d’Allenjoie.

À l’échelle du pays, ils sont 87 000 grands électeurs à devoir voter, pour élire les représentants au Sénat de 58 départements, de l’Ain (1) à l’Indre (36) et du Bas-Rhin (67) au Territoire de Belfort (90). 112 sièges sont à pourvoir. Dans le Territoire de Belfort, cinq listes sont également déposées.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte
Docteur santé blouse cavodi-19 coronavirus

L’accélération de la propagation du virus ne faiblit pas. Le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte Lire l'article

Villers-le-Lac: recherche lac, désespérément
Page Facebook du Saut-du-Doubs

Le niveau du Doubs ne cesse de baisser à la veille de l'automne. La cascade du Saut-du-Doubs est à sec. Lire l'article

Joël Mathurin : « Éviter une mise sous tension de l’hôpital »
Anne Vignot, maire de Besançon, et Joël Mathurin, préfet du Doubs, le 31 août.

La préfecture du Doubs a énuméré ses nouvelles mesures à la suite du classement en zone rouge du département, ce Lire l'article

Covid-19 : 15 classes fermées dans le Doubs et le Territoire de Belfort
Seules 15 classes sont fermées en Franche-Comté.

Seules 15 classes sont fermées dans le Doubs et le Territoire de Belfort. | ©cealwynatvoie de Pixabay Le rectorat de Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut