Des tote-bags solidaires, pour aider les étudiants les plus précaires

C’est en s’inspirant des voisins alsaciens que deux amies, Cécile Amarger, co-fondatrice du blog touristique À la conquête de l’Est, et Alice Guinard, propriétaire de l’épicerie fine Mocafé à Belfort, ont mis en place l’initiative “des tote-bags solitaires”. Témoins de la situation précaire des étudiants qui ne cessent de se dégrader, elles ont lancé cette opération en mars 2021 afin de leur venir en aide.

Sihame Saady

C’est en s’inspirant des voisins alsaciens que deux amies, Cécile Amarger, co-fondatrice du blog À la conquête de l’Est, et Alice Guinard, propriétaire de l’épicerie fine Mocafé à Belfort, ont mis en place l’initiative “des tote-bags solitaires”. Témoins de la situation précaire des étudiants qui ne cessent de se dégrader, elles ont lancé cette opération en mars 2021 afin de leur venir en aide.

L’opération se veut simple : ce sont des particuliers qui constituent des sacs, composés de denrées alimentaires, de produits d’hygiène, d’affaires scolaires, de petites douceurs, de produits utiles et d’un petit mot à l’attention de l’étudiant. “Après cela, Alice et moi nous chargeons de récupérer les tote-bags aux différents lieux de dépôts”, explique Cécile Amarger. De l’épicerie Mocafé à Belfort à L’atelier des Comètes à Chèvremont, les lieux de dépôts sont de plus en plus nombreux et sont à retrouver sur la page Facebook Solidarité Territoire de Belfort.

Secours Populaire et BIJ, partenaires de l’opération

Les gens sont hyper généreux. Certains donnent même des tickets restos, car tous ont bien compris que chaque contenu doit être utile”, confie la jeune femme. Pour répondre à certains besoins particuliers, comme c’est le cas des protections hygiéniques, Cécile et Alice se chargent de compléter les sacs pour répondre aux mieux aux besoins de chaque étudiant.

Pour la phase de distribution, elles ont choisi de solliciter le Secours populaire et également le Belfort Information Jeunesse (BI). “Le Secours Populaire était déjà inscrit dans une action similaire avec les sacs de Noël au profit des SDF. C’était donc plus simple de s’adresser à eux, car ils suivent déjà certains dossiers d’étudiants. Concernant le choix du BIJ, c’est surtout pour les étudiants qui n’osent pas aller au Secours populaire”, confie Cécile Amarger.

Le conseil départemental s’est également rallié à la cause en communiquant sur l’initiative afin d’attirer de nouveaux bienfaiteurs. Dernier exemple en date : un don de 24 litres de gel lavant de la part de la Pharmacie Lafayette de Belfort, un produit qui est devenu indispensable en temps de crise sanitaire.

L’opération se prolonge jusqu’à la fin de l’année scolaire avec l’espoir de dons réguliers de la part des particuliers.

PUB
Ceci vous intéressera aussi
Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Sur le pied de guerre avec les soldats du 35e régiment d’infanterie [photos]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Au cœur d’une mission furtive du 35e régiment d’infanterie

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Le prestige de la ration de combat française [vidéo]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Défilement vers le haut