Des radars redoutables installés à Meroux-Moval et Essert 

Annoncés il y a quelques mois par l’ancien préfet, Jean-Marie Girier, des radars urbains ont été installés dans le Territoire de Belfort au titre d’une expérimentation nationale. 

Annoncés il y a quelques mois par l’ancien préfet, Jean-Marie Girier, des radars urbains ont été installés dans le Territoire de Belfort au titre d’une expérimentation nationale. Les premiers viennent d’être mis en fonctionnement à Meroux-Moval et Essert. Ces équipements fonctionnent sur le principe du leurre et de l’infrarouge. 

ETU. Cet acronyme pour désigner des équipements de terrain urbain, plus concrètement des radars, s’étoffe dans le Territoire de Belfort. Jean-Marie Girier, ancien préfet du Territoire de Belfort, l’avait annoncé en début d’année. Ces radars tourelle adaptés à la ville seront installés à Belfort, Bavilliers, Valdoie, Lachapelle-sous-Rougemont, Saint-Germain-le-Châtelet,Deney, Meroux-Moval et Essert.

 C’est désormais chose faite à Meroux Moval, où trois cabines ont été installées en cette fin de semaine au croisement de la rue de La Liberté et de la rue Des Soies, ainsi qu’au croisement de la rue des Prés et de la rue de la Liberté. Mais aussi à Essert, rue de la Libération où une cabine a été installée. D’autres devraient suivre d’ici peu de temps dans d’autres communes. 

Un mode de contrôle haut de gamme

Ces radars sont installés sur des mâts ou des candélabres et sont capables de contrôler la vitesse, mais pas que. Lorsqu’ils sont placés au niveau des feux, ils peuvent constater le non-respect de l’arrêt au feu rouge en plus de contrôler la vitesse au feu vert. Bientôt, le dispositif permettra aussi de contrôler l’utilisation du téléphone au volant et de contrôler le port de la ceinture. 

En prime, il y aura également des radars leurres. C’est-à-dire que plusieurs cabines de radar urbain seront installées mais seulement quelques-unes d’entre elles seront véritablement équipées d’un radar. On devrait compter environ 1 radar fonctionnel pour 5 cabines installées. Et il sera quasi impossible de déceler quelles cabines disposent du dispositif, puisque les verbalisations s’effectueront par infrarouge. En tout, une vingtaine de ces équipements vont être déployés dans le Territoire de Belfort et environ 25 dans le pays de Montbéliard.

Ceci vous intéressera aussi
Des pochettes de pain pour interpeller sur les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le 25 novembre, la préfecture du Lire l’article

Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal