Des radars redoutables installés à Meroux-Moval et Essert 

Annoncés il y a quelques mois par l’ancien préfet, Jean-Marie Girier, des radars urbains ont été installés dans le Territoire de Belfort au titre d’une expérimentation nationale. 

Annoncés il y a quelques mois par l’ancien préfet, Jean-Marie Girier, des radars urbains ont été installés dans le Territoire de Belfort au titre d’une expérimentation nationale. Les premiers viennent d’être mis en fonctionnement à Meroux-Moval et Essert. Ces équipements fonctionnent sur le principe du leurre et de l’infrarouge. 

ETU. Cet acronyme pour désigner des équipements de terrain urbain, plus concrètement des radars, s’étoffe dans le Territoire de Belfort. Jean-Marie Girier, ancien préfet du Territoire de Belfort, l’avait annoncé en début d’année. Ces radars tourelle adaptés à la ville seront installés à Belfort, Bavilliers, Valdoie, Lachapelle-sous-Rougemont, Saint-Germain-le-Châtelet,Deney, Meroux-Moval et Essert.

 C’est désormais chose faite à Meroux Moval, où trois cabines ont été installées en cette fin de semaine au croisement de la rue de La Liberté et de la rue Des Soies, ainsi qu’au croisement de la rue des Prés et de la rue de la Liberté. Mais aussi à Essert, rue de la Libération où une cabine a été installée. D’autres devraient suivre d’ici peu de temps dans d’autres communes. 

Un mode de contrôle haut de gamme

Ces radars sont installés sur des mâts ou des candélabres et sont capables de contrôler la vitesse, mais pas que. Lorsqu’ils sont placés au niveau des feux, ils peuvent constater le non-respect de l’arrêt au feu rouge en plus de contrôler la vitesse au feu vert. Bientôt, le dispositif permettra aussi de contrôler l’utilisation du téléphone au volant et de contrôler le port de la ceinture. 

En prime, il y aura également des radars leurres. C’est-à-dire que plusieurs cabines de radar urbain seront installées mais seulement quelques-unes d’entre elles seront véritablement équipées d’un radar. On devrait compter environ 1 radar fonctionnel pour 5 cabines installées. Et il sera quasi impossible de déceler quelles cabines disposent du dispositif, puisque les verbalisations s’effectueront par infrarouge. En tout, une vingtaine de ces équipements vont être déployés dans le Territoire de Belfort et environ 25 dans le pays de Montbéliard.

Ceci vous intéressera aussi
Optymo : Roland Jacquemin, nouveau président du SMTC
Rolland Jacquemin, maire de Vézelois, est le nouveau président du syndicat mixte des transports en commun (SMTC), créateur et gestionnaire d'Optymo.

Roland Jacquemin, maire de Vézelois, nouveau président du SMTC. | ©DR Le conseil syndical du syndicat mixte des transports en Lire l'article

Le début du chantier du centre de chirurgie de la JonXion envisagé fin 2021
Le début du chantier du centre de chirurgie de la JonXion envisagé fin 2021

La crise sanitaire entraîne du retard dans le lancement du projet du centre de chirurgie de la JonXion. On attendait Lire l'article

Municipales : le conseil d’État confirme les élections de Rougemont-le-Château, Châtenois-les-Forges, Meroux-Moval et Roppe
Sénatoriales : le Parti communiste appelle à une candidature de gauche

Cinq scrutins municipaux avaient été annulés, au cœur de l’été, par le tribunal administratif de Besançon. Une information que nous Lire l'article

Départementales : Florian Bouquet : « candidat » à sa « succession »
Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort, et candidat aux départementales 2021 dans le canton de Châtenois-les-Forges.

Florian Bouquet a lancé sa campagne aux élections départementales, organisées les 20 et 27 juin. Il brigue une nouvelle fois Lire l'article

Défilement vers le haut