De nouveaux pylônes pour sortir les campagnes de l’isolement numérique

En 2018, le Gouvernement a lancé le programme New Deal Mobile, qui vise à réduire la fracture numérique entre les différentes zones du pays. Dans le Territoire de Belfort, deux tiers des zones ciblées sont dorénavant équipées.
Une visite a été organisée au ballon d'Alsace pour mesurer l'évolution des implantations de pylônes mobiles. | ©Préfet 90 (photo)
En 2018, le Gouvernement a lancé le programme New Deal Mobile, qui vise à réduire la fracture numérique entre les différentes zones du pays. Dans le Territoire de Belfort, deux tiers des zones ciblées sont dorénavant équipées.

« La crise sanitaire, avec le développement du télétravail, a renforcé encore la nécessité de l’accès de tous au numérique », relève la préfecture du Territoire de Belfort dans sa présentation du programme New deal numérique. Il « vise à généraliser la couverture mobile de qualité », ajoute-t-elle. En donnant un accès à la 4G. En 2018, l’État a signé un accord avec les opérateurs portant obligation d’installer 5 000 nouveau sites mobiles « pour accélérer les déploiements dans les zones peu denses, les zones blanches ou grises ».

Localement, les sites sont identifiés avec les conseils départementaux, l’association des maires, les services et l’État et les opérateurs de téléphonie mobile. Dans le Territoire de Belfort, quinze sites à équiper ont été identifiés : Ballon d’Alsace (Lepuix) ; Villars-le-Sec ; Courcelles ; Suarce ; Boron/Joncherey ; Andelnans (Hameau de Froideval) ; Eloie ; Bourogne ; Bretagne ; Chavannes-les-Grands/Florimont ; Vezelois ; Croix ; Urcerey ; Froidefontaine ; et Lebetain.

Neuf sites équipés

Neuf sites ont été mis en service : Ballon d’Alsace (Lepuix) ; Villars-le-Sec ; Courcelles ; Suarce ; Boron/Joncherey ; Andelnans (Hameau de Froideval) ; Eloie ; Bourogne ; et Chavannes-les-Grands/Florimont. Un pylône a été installé dans ces communes, les sortant « de l’isolement », insiste la préfecture. Elle dispose d’une couverture mobile « de qualité », assure-t-elle. « L’implantation des pylônes (…) est financée par les opérateurs. (…) En contrepartie (…), l’État a renoncé à la perception des redevances qu’ils doivent acquitter pour l’utilisation des fréquences mobiles », rappelle la préfecture dans sa communication.

  • En savoir plus : découvrez la position de tous les pylônes dans le département sur le site Web cartoradio.fr  / Pour connaître la qualité de la couverture mobile : monreseaumobile.arcep.fr
Ceci vous intéressera aussi
Des manifestants moins nombreux, mais toujours bien visibles [photos]

Même si le nombre de manifestants a baissé ce mardi, la mobilisation se maintient en France et dans le nord Lire l’article

Hydrogène : Engie et Stellantis s’associent pour des offres professionnelles

Stellantis et Engie s’associent pour proposer une offre complète hydrogène incluant véhicules et station, à destination des professionnels. Avec trois Lire l’article

Belfort : les salariés d’Alstom réclament plus d’augmentation

Entre 150 et 200 personnes ont bloqué l’entrée du site Alstom, à Belfort, au Trois-Chênes, ce mardi matin. Elles manifestent Lire l’article

Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal