Dans le nord Franche-Comté, Macron des villes et Le Pen des campagnes

Emmanuel Macron a été réélu président de la République, ce dimanche 24 avril, avec 58,8 % des suffrages exprimés (estimation à 21 h 23, sur lemonde.fr), au dépend de Marine Le Pen. Les trois informations à retenir dans le nord Franche-Comté, alors que le 3e tour de la présidentielle débute, avec le lancement de la campagne des législatives.

Éva Chibane et Thibault Quartier

Emmanuel Macron a été réélu président de la République, ce dimanche 24 avril, avec 58,8 % des suffrages exprimés (estimation à 21 h 23, sur lemonde.fr), au dépend de Marine Le Pen. Les trois informations à retenir dans le nord Franche-Comté, alors que le 3e tour de la présidentielle débute, avec le lancement de la campagne des législatives.

Macron, d’une courte tête

Dans le Territoire de Belfort, contrairement au 1er tour, c’est Emmanuel Macron qui arrive en tête du scrutin, avec 51,44% des suffrages exprimés. Il enregistre une courte avance : seulement 2,88 points. Au premier tour, puisque Marine Le Pen arrivait, il y a deux semaines, en tête de peloton avec 27,37% des suffrages exprimés contre 24,07% pour Emmanuel Macron. Cette courte tête, le président réélu la doit essentiellement aux Belfortains, qui ont voté en sa faveur à hauteur de 60,82%. C’est ce qui a permis de réhausser le score départemental, en compensant les scores dans les communes plus rurales où Marine Le Pen est favorite (lire ci-dessous). Il arrive en tête dans 6 des 9 cantons belfortains, à l’exception de Delle, Giromagny et Grandvillars où Marine Le Pen le devance. Une dynamique parallèle qui s’est d’ailleurs dessinée dans les grandes villes du pays de Montbéliard où les habitants ont voté en majorité pour Emmanuel Macron avec des scores tels que 62,61% à Montbéliard, 59,43% à Bethoncourt, 57,78% pour Grand-Charmont ou encore 51,04% à Audincourt en sa faveur. Emmanuel Macron est arrivé en tête du deuxième tour de la présidentielle en Bourgogne-Franche-Comté mais avec une avance réduite à six points, contre 21 en 2017. Le président sortant a recueilli 52,87% des suffrages dans la région dirigée par les socialistes, devant la candidate RN (47,13%).

Le Pen en zone rurale

80,39 % des suffrages exprimés à Riervescemont en faveur de Marine Le Pen, dans le nord du Territoire de Belfort. Marine Le Pen arrive également en tête à l’échelle de la première circonscription (sud Territoire), avec 50,21 % des suffrages exprimés. Toutefois, lorsque l’on regarde le nombre de communes qui l’ont placée en tête, c’est une majorité. À Bethonvilliers (254 habitants), la candidate du rassemblement national enregistre 73,33 % des suffrages exprimés. À Vellescot (268 habitants), c’est 73,03 % des suffrages exprimés. À Feule (182 habitants), dans le pays de Montbéliard, elle obtient 74,78 %, et 65,35 % à Noirefontaine (396 habitants). À Allenjoie (740 habitants), Marine Le Pen obtient 60,18 %. En Haute-Saône, Marine Le Pen enregistre 67,88 % des suffrages exprimés à Champagney, un village qui accueille le musée de la Négritude et qui réclame dans les cahiers de doléances, en 1789, l’abolition de l’esclavage. Si Marine Le Pen enregistre des scores forts en zones rurales, elle n’est pas en reste dans certaines cités périphériques. Elle termine en tête à Sochaux, cité à gauche depuis des décennies, avec 53,67 % ; elle avait déjà terminé en tête au 1er tour. À Mandeure, Marine Le Pen enregistre 58,99 % des suffrages exprimés ; elle était aussi en tête au 1er tour. À Hérimoncourt, la fille de Jean-Marie Le Pen obtient 63,17 %.

Une abstention forte

La participation n’a pas décroché à l’occasion de ce second tour de l’élection présidentielle, comme on pouvait le redouter. Elle s’élève à 26,69 % ce dimanche 24 avril, contre 23,73 % au soir du 1er tour. En 2017, l’abstention était respectivement de 22,71 % au 1er tour et de 24,33 % au second tour. Elle a donc augmenté de deux plus de 2 points. À Belfort, elle est de 33,93 % contre 29,32 % au 1er tour. À Delle, l’abstention atteint même 35,27 %, contre 31,96 % au premier tour. À Mandeure, dans le pays de Montbéliard, elle atteint 30,69 %. Elle est de 36,73 % à Montbéliard ou encore de 38,81 % à Audincourt. À Bethoncourt, l’abstention atteint même 39,69 % du corps électoral ! C’est le plus faible taux de participation a une élection présidentielle, depuis 1969.

Ceci vous intéressera aussi
À l’hôpital Nord Franche-Comté, les urgences au bord de la rupture 

Depuis quelques mois, le niveau d’activité des urgences est très soutenu à l'hôpital Nord Franche-Comté. Pascal Mathis, le directeur, évoque Lire l'article

Législatives : le Rassemblement national bouscule le nord Franche-Comté

Les candidats du Rassemblement national (RN) seront présents au second tour des élections législatives dans les 5 circonscription du nord Lire l'article

Sud Territoire : la police intercommunale s’adapte aux besoins estivaux

Cet été, la police municipale intercommunale de la CCST élargi ses horaires d'intervention pour mieux d'adapter aux besoins estivaux

Le Rassemblement national confirme son implantation dans le nord Franche-Comté

Le Rassemblement national gagne deux des cinq circonscriptions du nord Franche-Comté. Sur les trois autres, il en perd deux à Lire l'article

Défilement vers le haut