Covid-19 : la Haute-Saône aussi renforce ses mesures

Une femme porte le masque dans la rue, pour lutter contre l'épidémie de la covid-19.

À la suite de la publication du décret d’application de l’état d’urgence sanitaire, la préfecture de Haute-Saône applique également un renforcement des mesures de lutte contre la covid-19. À la différence du Doubs eu du Territoire de Belfort, aucune ville n’est concernée par un port du masque systématique.

À la suite de la publication du décret d’application de l’état d’urgence sanitaire, la préfecture de Haute-Saône applique également un renforcement des mesures de lutte contre la covid-19. À la différence du Doubs eu du Territoire de Belfort, aucune ville n’est concernée par un port du masque systématique.

Pendant plusieurs semaines, la Haute-Saône enregistrait des chiffres moins alarmants que les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté dans l’épidémie de la covid-19. La situation s’est toutefois « rapidement dégradée » également assure la préfecture de Haute-Saône dans un communiqué. Le taux d’incidence est ainsi passé de 36 pour 100 000 habitants le 30 septembre à 92 pour 100 000 habitants le 19 octobre, « soit un taux quasiment multiplié par 3 », constatent les services de l’État. « L’impact commence à se faire ressentir sur le fonctionnement normal des hôpitaux, avec une augmentation des personnes hospitalisées du fait de la Covid-19, y compris en réanimation, même si dans le département, le niveau actuel reste inférieur à celui du pic épidémique du printemps dernier », observe la préfecture. Ce 19 octobre, 22 personnes sont hospitalisées en Haute-Saône pour covid-19, dont 2 en réanimation.

À l’échelle nationale, 20 000 nouveaux cas sont détectés et environ 200 personnes entrent en réanimation. « 32 % de nos services de réanimation sont occupés par des patients atteints du Covid », indique la préfecture de Haute-Saône. Face à cette accélération, l’état d’urgence sanitaire a été décrété ce samedi 17 octobre.

Aux abords des écoles, cinémas…

En Haute-Saône, le port du masque est obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans « à l’occasion des évènements et des rassemblements de nature à créer des concentrations de public et dans les lieux et activités susceptibles de générer des espaces d’attente dans les communes du département », indique la préfecture. Il doit être porté aux abords des salles des fêtes, salles polyvalentes, salles de spectacle et des cinémas, dans un périmètre de 50 mètres aux heures d’usage de ces établissements, aux abords des établissements scolaires et d’enseignement supérieur, et sur les parkings attenants, aux abords des bars et restaurants, des commerces, des commerces ambulants, des grandes et moyennes surfaces et des services publics. Le masque doit être porté dans les transports en commun, mais aussi aux abords des lieux destinés à ces transports : gares ; gares routières ; arrêt de bus.

 

Le masque est également obligatoire lors des évènements sportifs, dans les cimetières publics lors de cérémonies funéraires, qu’elles soient laïques ou religieuses. « Le port du masque demeure obligatoire aux termes de la réglementation nationale sur les lieux de travail, sur les marchés, dans les transports collectifs et les ERP clos », rappelle la préfecture.

La préfète de Haute-Saône insiste pour rappeler « que chacun est pleinement acteur de la lutte contre la propagation du virus et ses conséquences sanitaires, sociales et économiques ». Elle invite à limiter les regroupements familiaux qui ne permettraient pas de respecter la nécessaire distanciation sociale et les gestes barrières élémentaires. Le non-respect du port du masque expose à une amende de 135 euros.

Ceci vous intéressera aussi
Haute-Saône : les restrictions d’usage de l’eau sont levées
Le Rahin, au coeur de Ronchamp, en Haute-Saône.

La situation hydrologique permet à la préfecture de la Haute-Saône d’abroger l’arrêté restreignant les usages de l’eau. La préfecture appelle Lire l'article

Confinement : la chasse de régulation autorisée en Haute-Saône, dans le Territoire de Belfort et dans le Doubs
Les préfecture de Haute-Saône et du Territoire de Belfort ont accordé des dérogations aux chasseurs pour réguler la faune sauvage, notamment les populations de sangliers et de cervidés.

Le nouveau confinement a été décrété au cœur de la saison de chasse. Les préfecture de Haute-Saône et du Territoire Lire l'article

Assassinat de Samuel Paty: trois nouveaux suspects mis en examen, dont un en Haute-Saône
Samuel Paty a été assassiné le vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Deux hommes et une mineure de 17 ans sont soupçonnés d'avoir échangé des messages avec l'assaillant via un groupe de Lire l'article

Haute-Saône: la justice annule une autorisation d’agrandissement d’un élevage de vison
Vison - Image par Derek Naulls de Pixabay

Un exploitant installé à Montarlot-lès-Rioz prévoyait de porter son élevage de moins de 2000 à 7700 visons d'Amérique. L'association Combactive, Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut