Couvre-feu : les contre-propositions de Michel Zumkeller et Christophe Grudler

Les deux députés contestent, chacun à leur façon, le couvre-feu à 18 h.

Le couvre-feu n’enthousiasme pas Michel Zumkeller, député, qui préférerait plus de rigueur dans les grandes surfaces. Christophe Grudler, député européen, souhaiterait qu’il démarre à 19 h.

Le couvre-feu n’enthousiasme pas Michel Zumkeller, député, qui préférerait plus de rigueur dans les grandes surfaces. Christophe Grudler, député européen, souhaiterait qu’il démarre à 19 h.

« Suite au projet du gouvernement d’avancer le couvre-feu à 18 h dans le Territoire de Belfort et dans une vingtaine de départements, le député Michel Zumkeller a souhaité faire part de son point de vue à Monsieur le ministre de la Santé, annonce le député du Territoire de Belfort dans un communiqué. Le député pense qu’avancer le couvre-feu ne sert à rien, il souhaiterait savoir quelles études scientifiques montrent que nos concitoyens se contaminent plus entre 18h et 20h ?
Il serait préférable par contre de renforcer le protocole sanitaire dans les grandes surfaces avec 1 personne pour 4m² sans compter la surface de stockage et d’imposer un comptage effectif à l’entrée et obligation du lavage des mains au gel hydroalcoolique.
Le député défend également depuis longtemps l’idée de fermer les grandes surfaces le dimanche pour instaurer 1 jour de non circulation.
Il lui semble également essentiel de mettre en place une obligation de test PCR aux frontières, afin de ne pas subir la passivité de nos voisins.
Hormis cette application stricte du protocole sanitaire, le député propose d’accompagner ces mesures par une prise en compte du bien-être de la population.
Ainsi comme le démontre une récente étude anglaise, l’anxiété et le stress sont vecteurs du développement du virus. Il est donc indispensable de rouvrir les lieux culturels et les restaurants avec un protocole sanitaire strict. Il est incontestable que leur fermeture n’a eu aucun effet sur l’activité du virus. »

Oui, mais à 19 h, pour Christophe Grudler

De son côté, Christophe Grudler, député européen, propose un couvre feu à 19h, et non à 18 h, dans le Territoire de Belfort. « Présent à la consultation des parlementaires et des principaux élus locaux organisée mercredi 30 décembre en fin d’après-midi par la préfecture, le député européen du Territoire de Belfort Christophe Grudler a posé sur la table une série de propositions », annonce-t-il dans un communiqué :
« Concernant le couvre-feu qui entrera en vigueur à compter du 2 janvier, Christophe Grudler a demandé qu’il soit fixé à 19 h pour le Territoire de Belfort, et non pas 18 h comme proposé initialement. « Cela permettra ainsi aux commerçants de ne pas être pénalisés par l’absence de leur clientèle qui travaille en journée et ne dispose que de ces créneaux horaires pour acheter. Les commerces pourront ainsi fermer à 18 h 30 ou 18 h 45, sachant que le personnel dispose de dérogations pour rentrer chez lui après l’heure de démarrage du couvre-feu. »
Concernant la vaccination, le député européen a souligné l’importance de la réaliser, mais refuse de se lancer dès maintenant dans une entreprise de vaccination massive, à laquelle l’opinion publique n’est pas prête. « Nous devons tirer les leçons des erreurs passées, notamment celles du gouvernement Fillon en 2010 lors de la crise du H1N1 », où à l’arrivée à peine 8% de la population française a été vaccinée pour un coût estimé à 1,5 milliard d’euros. « Il faut convaincre et non contraindre ! Pour cela, il faut prendre le temps d’expliquer l’intérêt de se faire vacciner. »
Concernant la fréquentation des grandes surfaces, Christophe Grudler propose de renforcer le protocole afin d’assurer une sécurité sanitaire renforcée.
Concernant les espaces culturels, Christophe Grudler propose leur réouvertures dans les plus brefs délais en reprenant le même protocole que celui actuellement en vigueur pour les lieux de cultes. « Les cinémas et salles de spectacles peuvent tout à fait réouvrir en ne remplissant qu’un rang sur deux et en laissant vides deux fauteuils entre chaque groupe de spectateurs issus du même foyer. On a réussi à le faire pour les lieux cultuels, on doit pouvoir appliquer le même principe aux lieux culturels. »
Concernant la reprise des cours dans l’enseignement supérieur, Christophe Grudler demande qu’il n’y ait pas de reprise des cours magistraux en amphithéâtre : ceux-ci doivent se dérouler par visioconférence. « Belfort et son Territoire comptent des universités prestigieuses et reconnues qui attirent des milliers d’étudiants de toute la France, et de l’étranger. Le brassage de ces jeunes gens – notamment dans les résidences universitaires – doit être maîtrisé pour ne pas favoriser la diffusion du virus. Pour autant, il est de notre devoir d’assurer une continuité pédagogique. »
Sur l’importance de la concertation locale : Christophe Grudler salue enfin « l’initiative de l’État qui agit en concertation avec les élus de terrain dans chaque département ».

Ceci vous intéressera aussi
Le Territoire de Belfort passe au niveau 2 du plan « Grand froid »
Face aux chutes des températures, le plan Grand froid a été activé par le préfet du Territoire de Belfort. (Image par valsimots de Pixabay )

Face aux chutes des températures, le plan Grand froid a été activé par le préfet du Territoire de Belfort. | Lire l'article

Belfort: les réservations pour les vaccinations reprendront mardi, uniquement par téléphone
Les nouveaux rendez-vous pour les vaccinations ne seront pris que par téléphone. (Image par Free-Photos de Pixabay )

Les inscriptions pour les vaccinations contre le covid-19 vont reprendre mardi et mercredi dans le Territoire de Belfort. 1000 rendez-vous Lire l'article

La lutte contre les stupéfiants toujours dans le viseur des forces de l’ordre

Les chiffres de la sécurité 2020 sont connus. L’année a été tellement singulière, marquée par deux confinements, qu’il faut les Lire l'article

Belfort : 800 nouveaux rendez-vous, mais moins de vaccinations en mars
Covid-19, vaccin, vaccination

La préfecture du Territoire annonce l'ouverture de 800 nouveaux créneaux pour des vaccinations dès ce vendredi 25 février, mais la Lire l'article

Défilement vers le haut