Belfort : le verger du quartier Bougenel baptisé square Marcel-Haegelen

L’ancienne école de soins infirmiers de Belfort, dans le quartier Bougenel, a été détruite. A pris place un square, sur lequel ont été planté des arbres fruitiers. Il sera baptisé square Marcel-Haegelen, du nom d’un As belfortain de la Première Guerre mondiale.

L’ancienne école de soins infirmiers de Belfort, dans le quartier Bougenel, a été détruite. A pris place un square, sur lequel ont été planté des arbres fruitiers. Il sera baptisé square Marcel-Haegelen, du nom d’un As belfortain de la Première Guerre mondiale.

À l’occasion du prochain conseil municipal, les élus devront se prononcer sur un rapport relatif à la dénomination de lieux de Belfort. Ils devront entériner notamment le choix des Belfortains de renommer la place du Forum, face à la bibliothèque municipale, en place Jacques-Chirac. La date de la cérémonie d’inauguration de cet espace n’est pas encore calée. Damien Meslot ne voulait pas que cela soit fait pendant la période des élections. Mais il confirme être en « lien » avec Claude Chirac, la fille de Jacques et Bernadette Chirac. Derrière l’école René-Rucklin, un espace sera baptisé Marguerite Gentzbitell, charismatique proviseur du lycée Fénelon, à Paris, disparue à l’âge de 81 ans à Belfort, en 2016.

Enfin, le square créé à l’emplacement laissé vacant par l’ancienne école de soins infirmiers de Belfort sera baptisé Marcel-Haegelen, en hommage de l’As de la Première Guerre mondiale ; il est aussi honoré par l’école supérieure des technologies et des affaires (Esta) dans le cadre d’un projet de construction d’un avion (lire notre article). Il est né à Belfort en 1896. Il s’est engagé au début de la guerre dans l’infanterie, à 19 ans. Il rejoint l’armée de l’air en 1915 et intègre, comme pilote de chasse, les escadrilles SPA 103 et SPA 100. La première nommée est aujourd’hui la 2e escadrille de l’escadron de chasse ½ Cigognes, établie sur la BA 116 de Luxeuil-les-Bains. Il compte 22 victoires homologuées. Dans l’entre-deux guerre, il est pilote d’essai chez Aéroplanes Hanriot et Cie. Il remporte la coupe Michelin en 1931 et 1932 et bat le record du monde de vitesse sur 2 000 km en 1932. Il redevient pilote de chasse au début de la Seconde Guerre mondiale et ajoute une 23e victoire, le 23 juin 1940. Il est alors lieutenant-colonel. La municipalité plante sur ce lieu « une prairie fleurie parsemée d’arbres fruitiers (pommiers, cerisiers, merisiers) », indique-t-elle dans Belfort Mag de mai-juin 2022. Une vingtaine d’arbres a été ajoutée à ceux déjà présents.

Ceci vous intéressera aussi
La Découverte : droit de réponse d’AURIE qui conteste des propos d’Elior

Manifestation devant le restaurant La Découverte, le lundi 19 septembre. | ©Le Trois L’association des utilisateurs du restaurant inter-entreprise (AURIE) Lire l’article

Une start-up belfortaine se lance dans les petits réacteurs nucléaires

Le Britannique Rolls Royce se positionne sur la technologie SMR. | ©Rolls Royce Neext Engineering est une start-up d’ingénierie de Lire l’article

Florian Chauche : « La politique du gouvernement n’est pas ambitieuse »

Le député La France Insoumise de la 2nd circonscription du Territoire de Belfort, Florian Chauche, fait le point sur les Lire l’article

La Découverte : « Nous sommes dans l’impasse »

La situation ne se débloque pas pour les salariés du restaurant La Découverte, au Techn’Hom, à Belfort. Une rencontre a Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal