Belfort : 118 personnes embarquent pour Europa Park avec le Secours populaire

118 personnes ont pu bénéficier de la journée des oubliés des vacances organisée par le Secours populaire, direction Europa Park. Malgré un faux départ, tout le monde a pu partir pour profiter de ce temps fort. 

118 personnes ont pu bénéficier de la journée des oubliés des vacances organisée par le Secours populaire, direction Europa Park. Malgré un faux départ, tout le monde a pu partir pour profiter de ce temps fort.

Départ 7h30. À 7h10, personne ne manque à l’appel à l’arrière du parking du marché des Vosges. Les enfants courent de partout, les parents vérifient les sacs. Ce mercredi 10 août, le Secours populaire organise la journée des oubliés des vacances direction Europa Park. « C’est l’une des plus grosses sorties que l’on a pu organiser », se réjouit Jacqueline Guiot, secrétaire générale du Secours populaire. 

 Une maman attend patiemment que le bus arrive en discutant avec ces enfants. Elle s’appelle Joair et a quatre enfants : 17,14, 8 et 6 ans. « Comme nous n’avons pas de voiture, nous n’aurions jamais pu y aller.» Ce sera donc une première. Un peu plus loin, Christine patiente aussi avec sa tribu. Cette jeune maman aux yeux bleus perçants a six enfants. 6,7,9,12,14 et 17 ans. Deux filles et quatre garçons. « Nous sommes déjà allés  à Europa Park mais jamais tous ensemble », raconte-t-elle. « Financièrement, c’est une occasion pour se permettre de partir. C’est une belle aubaine.» Pas le temps de finir de discuter, que le premier bus arrive, embarquant une partie des 118 personnes prévues.

Une autre partie, elle, n’a bien failli pas partir. Jacqueline Guiot s’empresse d’appeler la compagnie, une fois, deux fois, trois fois. L’autre bus a tout simplement été oublié. « On a toujours des histoires comme ça. Après, on en rigole…» Mais pour le moment, le stress monte. Il finira par arriver avec 45 minutes de retard…. et 3 places en moins que prévu. Mais tout le monde a pu partir. 

Un temps fort pour le Secours populaire

Contactée la veille par téléphone, Jacqueline Guiot est fière d’avoir pu organiser ce temps fort, qui coûtera au Secours populaire 7 000 euros la journée. « Tout cela, c’est grâce aux dons des gens du coin.» La journée des oubliés des vacances a lieu depuis les premiers jours du Secours populaire. « Au début, nous proposions des balades à la campagne, un pic-nique. En fait, c’est la première fois que l’on peut proposer une activité aussi chère. Cette journée, on aime la nommer la journée Bonheur.» Pour elle, cette journée a un sens plus que jamais, alors que plusieurs familles ukrainiennes les ont rejointes cette année. « J’espère que cela leur changera un peu les idées.»

« Au départ, nous ne devions prendre qu’un bus. Mais nous n’avons pas pu faire un choix. Quand ils ont entendu parler de cette sortie, c’était la fête. Nous voulions que presque tout le monde puisse être là. D’où les 2 bus et les 118 personnes.» En tout, ce sont, par semaine, 518 familles accompagnées par le Secours populaire. 

Ceci vous intéressera aussi
Montbéliard : un routier soupçonné d’avoir tué une cyclomotoriste, volontairement poussée avec son camion

Un chauffeur routier turc, domicilié en Allemagne, a été mis en examen jeudi, suspecté d'avoir tué une jeune femme qui Lire l’article

Avec 32 gardes et 24 chevaux, la Garde Républicaine à Belfort pour le centenaire

Après la Patrouille de France, c’est au tour de la Garde Républicaine d’offrir un beau spectacle à l’occasion des cent Lire l’article

 « La pratique de la franc-maçonnerie permet de se sentir plus utile à la société »

Amande Pichegru, grand maître national de la fédération du Droit Humain, une obédience mixte française, a répondu à quelques question Lire l’article

Belfort : les stations essence Total sur la réserve 

Les remises carburant depuis le 1er septembre dans les stations du groupe Total ont fait exploser le nombre de clients Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal