Alstom porte à 75% sa participation dans EKZ au Kazakhstan

Alstom était déjà monté à 50% du capital de cette entité l’an passé.

Le groupe français Alstom a annoncé ce vendredi 22 décembre qu’il allait porter à 75% sa participation dans EKZ, sa co-entreprise avec la compagnie ferroviaire nationale du Kazakhstan (KTZ), dans un communiqué diffusé vendredi.
Alstom, qui était déjà monté à 50% du capital de cette entité l’an passé, « a signé un accord avec la société ferroviaire nationale kazakh (KTZ) pour l’acquisition de leurs 25% de parts dans la co-entreprise EKZ », a indiqué le groupe français de transport. Le russe Transmashholding (TMH) conservera 25% de ses parts.
La co-entreprise a été créée en juin 2010 par Alstom, KTZ et TMH, pour fabriquer des locomotives électriques au Kazakhstan. « Les locomotives de fret sont maintenant entièrement assemblées chez EKZ et l’assemblage complet des locomotives passagers commencera début 2018 », a précisé Alstom.
« Avec près de 20000 km de voies ferrées, le réseau ferroviaire du Kazakhstan est le troisième plus grand réseau au monde à utiliser l’écartement de voie de 1 520 mm », a rappelé l’équipementier français.

(AFP)

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : 300 suppressions de postes chez Steam Power en France, dont 240 à Belfort
GE - 300 suppressions de poste dans la branche steam/charbon

General Electric prévoit la suppression de 300 postes en France dans son entité steam/charbon, apprend-t-on de sources concordantes. Belfort serait Lire l'article

General Electric : « Je suis sidéré », déclare Damien Meslot

Damien Meslot, maire de Belfort. | ©Le Trois – archives La France va être encore sérieusement touchée par un plan de Lire l'article

General Electric : « Cette mascarade a assez duré », déclare Cédric Perrin
Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de loi, approuvée au Sénat, pour avoir deux procurations au second tour des élections législatives de 2020, le 28 juin.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. | ©Le Trois – archives General Electric prévoit un nouveau plan social d’envergure en France, Lire l'article

General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand
Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, de Belfort en Grand. | ©Le Trois x 3 Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut