2019 est une année de célébrations au musée Peugeot

Le musée de l’Aventure Peugeot célèbre plusieurs anniversaires marquants cette année. Ceux des emblématiques Type 1, 201 ou encore 304. Un événement autour de la 304 est programmé le jeudi de l’Ascension.

« Il y a 130 ans, la première voiture Peugeot voyait le jour », rappelle le musée de l’Aventure Peugeot. C’était en 1889. La Type 1 était présentée à l’exposition universelle à Paris. Le musée célèbre aussi cette année les anniversaires des Peugeot 201 (90 ans), 304 (50 ans), 505 (40 ans) et de 605 (30 ans). Cette dernière fait son entrée dans les véhicules de collection. « Pour l’occasion, quelques modèles rares ont été sortis des réserves, dont un coupé 505 et un cabriolet 505 », précise l’association. À l’occasion des 50 ans de la 304, l’amicale des 204-304 organise le 30 mai un rassemblement au musée. « Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une 304, venez nous rejoindre », indique le musée.

Le musée expose actuellement quatre 201 (dont une berline, un coupé affaires, un cabriolet et un modèle spécial avec le système Chainrail), quatre 304 (une berline, un coupé et un cabriolet et une voiture de rallye), quatre 505 (une berline, un prototype coupé, un prototype cabriolet et une voiture de rallye), ainsi que deux 605 (une berline et une limousine blindée). Le cabriolet 304, rouge, a même participé à l’émission Les Carnets de Julie, sur France 3.

Plus d’un million d’exemplaires pour la 304

En 1931, la Peugeot 201 « est la première voiture au monde à être dotée de « Roues avant indépendantes » en série », rappelle le musée. Avec ce véhicule, une ère nouvelle commence également. « Le principe de gamme et l’appellation numérique logique s’affirment. Le premier chiffre indique la taille, le dernier, la génération, le tout articulé autour du zéro central », explique le musée de l’Aventure Peugeot dans son communiqué de presse. « Cette petite voiture moderne, spacieuse et bien conçue, permet à Peugeot d’entrer pleinement dans le rang des principaux constructeurs automobiles et constituera la base de tous les modèles Peugeot produits à Sochaux jusqu’en octobre 1935 », poursuit l’association.
La voiture est produite à Sochaux de 1929 à 1937, en 142 309 exemplaires.

La Peugeot 304 est issue de la 204 et vise à occuper le créneau du milieu de gamme. Elle « conserve l’empattementet la partie centrale de la caisse mais la poupe a été allongée », indique le communiqué. Elle fut produite de 1969 à 1979 en 1 178 425. Lancée en mai 1979, la 505 est « la dernière automobile de la gamme équipée du système de transmission aux roues arrière et moteur longitudinal ». Elle a été produite à Sochaux, Vigo (Espagne) et Paloma (Argentine) à 1 351 254 exemplaires. « Ce n’est pas la plus connue des voitures sportives chez Peugeot, et pourtant la 505 a également brillé en compétition, relève le musée. Pilotée par Alain Ambrosino et Daniel Le Saux, la 505 rallye remporta [notamment] en 1983 le titre de champion d’Afrique des Rallyes

La 605 est lancée en 1989, Elle complète la génération 5 démarrée en 1977. « La 605 cumule les progrès techniques et technologiques, dans tous les domaines : les efforts de conception et d’industrialisation témoignent de cette volonté de se frotter aux Renault 25, Opel Omega, Alfa Roméo 164 et aux Audi 100 de l’époque », note le musée. Elle a été produite à Sochaux en 254 505 exemplaires entre 1989 et 1999.


  • Jeudi 30 mai, de 15 h à 18 h, rassemblement de 304 sur le parking du musée de l’Aventure Peugeot, carrefour de l’Europe, à Sochaux. Tarifs : 9 euros en plein tarif ; 5 euros pour les enfants de 7 à 18 ans, les étudiants, le personnel PSA, les personnes en situation de handicap et les demandeurs d’emploi ; gratuit pour les enfants de moins de 7 ans et les membres de l’Aventure Peugeot Citroën DS – www.museepeugeot.com

Défilement vers le haut