2 millions d’euros pour les travaux des communes du Territoire de Belfort

Avec la crise sanitaire, le conseil départemental du Territoire de Belfort a multiplié les actions en direction des producteurs locaux, des demandeurs d’emplois, des associations ou encore des professionnels de l’aide à domicile. Il a aussi soutenu les communes en mettant en place un fonds spécifique, pour déclencher des travaux rapidement.

Avec la crise sanitaire, le conseil départemental du Territoire de Belfort a multiplié les actions en direction des producteurs locaux, des demandeurs d’emplois, des associations ou encore des professionnels de l’aide à domicile. Il a aussi soutenu les communes en mettant en place un fonds spécifique, pour déclencher des travaux rapidement.

Dans son acte I Territoire engagé et solidaire, le conseil départemental du Territoire de Belfort a mobilisé une enveloppe d’un million d’euros à destination des communes. L’enveloppe était destinée à soutenir des travaux compris entre 1 000 et 40 000 euros, avec un taux de subventionnement du Département fixé à 50 %, s’ils étaient réalisés avant le 31 décembre.

Pourquoi 40 000 euros ? Parce que cela permet de cibler des travaux qui peuvent être signés de gré à gré et donc déclenchés rapidement, tout en sollicitant des artisans locaux. « L’idée était de précipiter des projets en sommeil », explique Florian Bouquet, président du conseil départemental. Or, le secteur du bâtiment et des travaux publics a besoin de ces chantiers. Avec cette aide d’un million d’euros, ce sont finalement 2 millions d’euros de travaux qui ont été commandés et « qui se sont retrouvés dans l’économie locale », salue Florian Bouquet. « Nous avons voulu envoyer aux maires le signal que le conseil départemental était à leurs côtés ».

« On sait où on va »

La crise sanitaire et l’installation tardive, au début de l’été, des nouveaux conseils municipaux n’étaient pas propices aux projets ; l’organisation d’une rentrée scolaire délicate ne favorisait pas la réflexion. « Au niveau des communes, c’était une attente », confirme Maryline Morallet, maire de Trévenans et conseillère départementale déléguée à l’aide aux communes. « Il y a eu 3 mois de perdu pour la réflexion sur les projets », confirme-t-elle, avec une installation possible qu’à la fin du printemps, au mieux, et une obligation de valider les budgets avant le 31 juillet.

« Quand on atteint 50 % [d’aides] sur un projet, c’est déjà bien », salue Stéphane Guyot, maire de Meroux-Moval et président de l’association des maires du Territoire de Belfort. Forcément, confirmer ce soutien aux communes les rassure dans l’engagement des travaux. « On sait où on va, valide-t-il, alors que nos budgets au niveau communal en 2021 et les suivants vont être compliqués. »

Renouveler en 2021

109 dossiers ont été retenus (maximum 2 par commune) pour l’acte I, portés par une soixantaine de communes, avec comme règle : premier arrivé, premier servi. L’objectif était d’aller vite. Les chantiers ont profité, à 88 %, à des entreprises du Territoire de Belfort.

Florian Bouquet a décidé de reconduire cette initiative en 2021, avec une nouvelle fois une enveloppe d’un million d’euros, « car le printemps va être compliqué », craint le président. Les projets seront à déposer entre le 1er janvier et le 15 mars et être réalisé avant le 1er septembre.

Ils sont une nouvelle fois compris entre 1 000 et 40 000 euros. Par contre, les travaux doivent correspondre à des projets sur des bâtiments publics, pour encourager la mise aux normes, la rénovation. Avec cet acte II, ceux qui n’ont pas eu le temps de déposer un dossier lors du premier appel vont pouvoir le faire apprécie le président de l’association des maires. Une lettre sera envoyée à l’ensemble des maires du département, avec le dossier pour postuler.

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut