General Electric

Délinquance des entreprises : venues du monde anglo-saxon, les amendes négociées se multiplient

Délinquance des entreprises : venues du monde anglo-saxon, les amendes négociées se multiplient

Des amendes records, mais pas de condamnation: venus du monde anglo-saxon, les accords négociés entre procureur et entreprises soupçonnées notamment de délits financiers se multiplient en France comme alternative à un procès pénal, malgré les critiques dénonçant une « justice de classes ».

La CFE-CGC vent debout contre le plan social de GE dans l’éolien terrestre

La CFE-CGC vent debout contre le plan social de GE dans l’éolien terrestre

General Electric a engagé un nouveau plan social dans ses entités de l’éolien terrestre, à l’automne. L’industriel assure notamment la maintenance de 57 éoliennes dans le Doubs. Et dans le contexte de la transition énergétique, la CFE-CGC dénonce une vision exclusivement boursière, liée à la scission de la partie énergie du conglomérat en 2024.

Oxfam : « Le cas de General Electric est emblématique »

Oxfam : « Le cas de General Electric est emblématique »

Oxfam, qui lutte contre la pauvreté et les inégalités, a soutenu la CFE-CGC et Sud Industrie dans leur démarche judiciaire contre les pratiques fiscales de General Electric, au printemps. À la suite de la perquisition menée sur demande du Parquet national financier (PNF), ce jeudi, à General Electric, l’ONG replace les enjeux de la lutte contre l’évasion fiscale.

Belfort : l’entité turbines à gaz de General Electric perquisitionnée

Belfort : l’entité turbines à gaz de General Electric perquisitionnée

L’entité turbine à gaz de General Electric, GE EPF, a été perquisitionnée ce jeudi en fin de matinée, apprend-t-on dans un mail interne. Une information dévoilée par Le Trois. Les perquisitions ont été diligentées dans le cadre d’une enquête préliminaire pour blanchiment aggravé de fraude fiscale aggravée, a indiqué le parquet national financier (PNF).

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Electric, Alstom ou encore LGE. Les grévistes dénoncent le montant d’une prime de 500 euros, jugée par assez élevée. C’est aussi la nature de la prime, soumise à cotisations, qui est au centre de l’opposition.

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal