Peugeot et l’écurie Rebellion s’attaquent au 24-Heures du Mans dès 2022

Le constructeur automobile Peugeot et l’écurie suisse de course automobile Rebellion racing unissent leur force pour s’attaquer au championnat du monde d’endurance (WEC) et des 24-Heures du Mans. « Les deux compagnies sont engagées dès 2022 dans la catégorie Hypercar, utilisant des chaînes de traction hybrides électrifiées », indique Peugeot sport dans un communiqué. Les deux s’engagent au moment d’une nouvelle ère énergétique. de ce championnat. L’équipe technique définira dès janvier 2020 les grandes lignes du projet alors que Peugeot Sport et Rebellion constitueront l’équipe. « Peugeot a écrit de belles pages dans l’histoire de l’endurance avec ses motorisations essence et diesel, et nous voulons désormais ouvrir un nouveau chapitre avec l’hybridation, indique Jean-Philippe Imparato, directeur des automobiles Peugeot, avant de noter : La passion, la perfection et la Performance de REBELLION s’associent parfaitement aux valeurs de PEUGEOT : Exigence, Allure et Emotion. » De son côté Jean-Marc Finot, directeur de PSA Motorsport salue « l’expertise et le savoir-faire » de Rebellion, indiquant que le projet sera basé à Versallailles-Satory (le palmarès des deux institutions ci-dessous). « Nous allons construire ensemble une voiture, un team et aller nous battre sur des terrains concurrentiels pour ouvrir un palmarès commun », précise quant à lui Alexandre Pesci, président de Rebllion, alors que Calim Bouhadra, le directeur de l’écurie, assume les ambitions relevées de cette union. « Nous sommes jeunes, ambitieux et Rebells ! » note-t-il.

Ceci vous intéressera aussi
EDF : les députés approuvent les crédits de la renationalisation

En réclamant un débat plus large sur l'avenir énergétique du pays, l'Assemblée nationale a soutenu mardi le financement par l'État Lire l'article

Le Gouvernement veut proposer une voiture électrique à 100 euros par mois

Une voiture électrique à 100 euros par mois pour les Français les plus modestes : cette mesure promise par le gouvernement Lire l'article

La renationalisation d’EDF n’est « pas exclue », selon Agnès Pannier-Runacher
La renationalisation d'EDF est une piste envisagée par l'exécutif.

Une renationalisation d'EDF pour lui permettre de construire de nouveaux réacteurs nucléaires n'est pas encore décidée, mais elle "n'est pas Lire l'article

TotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français à consommer moins d’énergie

Les dirigeants des trois énergéticiens français TotalEnergies, EDF et Engie appellent ensemble dimanche les Français à réduire "immédiatement" leur consommation Lire l'article

Défilement vers le haut