Mobicampus obtient le label national «Campus d’excellence»

Le campus des métiers et des qualifications (CMQ), orienté sur l’automobile et les mobilités du futur, dit Mobicampus, a obtenu le label national Campus d’excellence le 6 février, à l’occasion d’une cérémonie organisée au ministère de l’Éducation nationale, à Paris. C’est l’un des premiers en France. Ce CMQ compte 3 000 étudiants, 60 formations, 45 métiers  et 15 établissements. C’est un « dispositif fédérant acteurs économiques, institutionnels et de la formation, porté par l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) depuis le printemps 2019 », détaille l’UTBM dans un communiqué. « Les Campus des métiers et des qualifications contribuent à soutenir, par la formation, les politiques territoriales de développement économique et social. Leur dynamique doit faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi. Ils peuvent en outre s’inscrire dans une synergie avec les pôles de compétitivités régionaux », explique l’UTBM. Ces structures doivent contenir au moins un établissement d’enseignement supérieur. Les CMQ offrent « une gamme de formations générales, technologiques et professionnelles jusqu’au plus haut niveau, dans un champ d’activités d’avenir. Ils permettront aux entreprises d’embaucher des salariés bien formés l’insertion professionnelle des jeunes », poursuit l’établissement scolaire, installé à Sévenans. « Ce label vient renforcer la pertinence de la réponse à l’appel à projets « territoire d’innovation pédagogique » (PIA3) qui sera proposé d’ici quelques semaines et son articulation avec le versant « acculturation » et plusieurs de ses actions afférentes du programme « Transformation d’un territoire industriel » lauréat de l’appel à projet « territoire d’innovation », note l’UTBM. En effet, le CMQ Mobicampus déploie un ensemble d’actions visant à offrir des réponses aux besoins de qualifications et de montée en compétences dans ces secteurs. » Il existe six CMQ en Bourgogne-Franche-Comté, dont deux dans le nord Franche-Comté. À côté de celui sur l’automobile et les mobilités du futur, il y en a un autour de la maroquinerie et des métiers d’art.

Défilement vers le haut