Gilets jaunes : la manifestation déborde sur l’A36

Entre 600 et 700 Gilets jaunes se sont retrouvés à Belfort pour une mobilisation régionale, ce samedi. Cette manifestation n’avait pas été déclarée et la préfecture avait pris un arrêté, vendredi, interdisant toute manifestation à Belfort et à la barrière de péage de Fontaine. Les stationnements place d’Armes et place de avaient été interdits. Trois sections de CRS sont venues épauler les policiers belfortains.

« Après un parcours en centre-ville, la manifestation s’est orientée vers la sortie 13 de l’A36. Une cinquantaine de personnes ont détérioré le grillage jouxtant le mur antibruit, pour pénétrer sur l’autoroute, dans les deux sens et entraver la circulation pendant quelques dizaines de minutes, informe la préfecture dans un communiqué, avant de poursuivre : Les manifestants ont à plusieurs reprises jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, que ce soit sur l’autoroute, à partir d’une passerelle la surplombant ou par-dessus le mur antibruit de l’autoroute ou dans le quartier des Glacis. »

Trois manifestants ont été pris en charge par les pompiers tandis que deux policiers ont été légèrement blessés. Quatre véhicules (un de la gendarmerie et trois des CRS) ont été détériorés par les jets de projectiles précise également la préfecture. « Ces actes de violence ont entraîné, enfin, l’interpellation de deux individus », termine la préfecture.

Sophie Élizéon, préfète du Territoire de Belfort, « regrette les entraves à la circulation, le matin à Grandvillars/Morvillars ou l’après-midi sur l’autoroute A 36, par des individus qui n’avaient nullement déclaré leur projet de manifestation ».