Sud Territoire, terre de musique

Les deux organisations proposant des cours de musique de Delle et Beaucourt sont passées sous l’égide de la communauté de commune du Sud-Territoire en ce mois de septembre. La collectivité affiche ainsi de grandes ambitions et un projet d’école unique.

La communauté de communes du Sud-Territoire, qui regroupe les communes autour de Delle, a décidé de mettre en avant la pratique de la musique en regroupant les deux écoles musicales de Delle et Beaucourt. Auparavant associatives et communales, les deux écoles étaient en difficultés à cause de la baisse continue du nombre d’élèves depuis plusieurs années, une tendance nationale.
Leur survie n’était possible que grâce aux subventions communales et départementales. Pérenniser ces activités était « une nécessite impérieuse », s’est expliqué Christian Rayot, président de la collectivité, tout en insistant sur le côté « attractif » d’une telle offre.

« Doubler la fréquentation de ces écoles »

Si l’année 2018-2019 se présente comme une année de transition, d’uniformisation des deux modèles de formation et de grille tarifaire, Christian Rayot ne cache pas son ambition « Aujourd’hui nous avons entre 70 et 80 élèves dans ces cours. À court terme nous espérons doubler la fréquentation de ces écoles ». Pour cela, la collectivité compte sur sa grille tarifaire attractive, avec pour les plus petits un éveil musical compris entre 34 et 85 € à l’année selon les revenus du foyer. Pour un apprentissage à partir de 7 ans, il faudra débourser entre 161 et 403 € à l’année.
L’animation aura aussi son importance et cela débutera dès le samedi 15 septembre avec une matinée porte ouverte dans les deux écoles. Le recrutement d’un vacataire a été acté en conseil intercommunal. Ce dernier devra répondre à plusieurs missions, notamment organisationnelles, de développement possible ou encore concernant le recrutement d’un directeur.

Une première étape avant une grande école de musique intercommunale

« On entend créer une véritable école de musique », assure le président. Sans trop s’avancer, ce dernier semble privilégier le site des Fonteneilles à Beaucourt. Ce bâtiment, construit par Frédéric Japy en 1777 est un vestige de la longue histoire du sud Territoire avec l’horlogerie. Racheté en 2013 par la CCST, ce bâtiment est aujourd’hui en cours de rénovation. Des logements sont d’ores et déjà disponibles dans l’une des ailes du bâtiment. Le reste sera dévolu à des activités commerciales ou publiques, une possibilité intéressante donc pour une future école de musique.

Ceci vous intéressera aussi
Avec le confinement, le service Optymo termine plus tôt dès le 19 novembre
100% des places des bus Optymo seront accessibles dès le 11 juin.

En raison du confinement et de la baisse de fréquentation, le réseau urbain Optymo termine plus tôt son service à Lire l'article

Confinement : des recours contre les autorisations de chasse en Haute-Saône et le Territoire de Belfort

Des ONG environnementales ont déposé une série de recours contre des arrêtés autorisant la chasse pendant le confinement pour limiter Lire l'article

Le Territoire de Belfort renforce le dispositif d’accueil d’urgence
Le Territoire de Belfort va disposer de 130 places d'hébergement d'urgence. (illustration - Photo Lechenie-narkomanii - Pixabay)

Le plan hivernal d'urgence a été lancé dès le 18 octobre dans le Territoire. Il restera en vigueur jusqu’au 31 Lire l'article

La plateforme emploi90.fr poursuit sa montée en puissance
Le conseil départemental a lancé la plateforme de recherche d'emplois emplois.90fr.

Le 30 juin, le conseil départemental du Territoire de Belfort lance la plateforme dédiée à l’emploi, emplois90.fr. C’est un outil Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut