Stellantis convertit progressivement tous ses sites français à l’électrique

Le groupe Stellantis va produire "à brève échéance" 12 véhicules électriques en France, contre six actuellement, a annoncé lundi le directeur général Carlos Tavares, au Salon de l'automobile de Paris.
Les SUV 3008 et 5008 seront produits à Sochaux, | ©Stellantis Presskit

(AFP)

Le groupe Stellantis va produire "à brève échéance" 12 véhicules électriques en France, contre six actuellement, a annoncé lundi le directeur général Carlos Tavares, au Salon de l'automobile de Paris.

 Les Peugeot 308, 308 break et 408 électriques seront notamment produites à Mulhouse (Haut-Rhin), a indiqué M. Tavares au côté du président de la République Emmanuel Macron, qui visitait le stand Peugeot. Les SUV 3008 et 5008 électriques seront produits à Sochaux (Doubs) et le futur SUV électrique de Citroën à Rennes, a précisé le groupe. « On est en train de crédibiliser cette trajectoire qu’on s’est fixée, celle d’obtenir deux millions de véhicules électriques produits en France en 2030 », a salué le président de la République. 

« On a déjà sécurisé un million à horizon 2026-2027 », a poursuivi M. Macron. « On sera là pour soutenir et accompagner dans la durée, pour faire de la France à nouveau une grande terre automobile de demain », a-t-il promis. Le groupe franco-italo-américain Stellantis, dont l’État français est actionnaire, produisait notamment déjà la DS3 et l’Opel Mokka électriques à Poissy (Yvelines) et des utilitaires électriques à Hordain (Nord). Le groupe va également produire des batteries électriques à Douvrin (Pas-de-Calais). Son concurrent Renault a pour sa part multiplié les annonces concernant la production en France de ses R4 et R5 électriques. 

Alors que la transition vers l’électrique fait craindre un redimensionnement des usines, « tous nos sites industriels (en France) ont maintenant devant eux un avenir qui est clair », a souligné M. Tavares, « et la technologie nécessaire pour faire face à la concurrence, notamment la concurrence chinoise que vous pouvez voir aujourd’hui sur ce Mondial de Paris ». « Les sites français de Stellantis sont donc tous maintenant électriques et leurs productions permettront à l’entreprise d’être au rendez-vous de la neutralité carbone en 2038 », a souligné le groupe dans un communiqué. 

Ceci vous intéressera aussi
Alstom : Florian Chauche interpelle le Gouvernement sur la rémunération des dirigeants

Mercredi, le député La France Insoumise du Territoire de Belfort, Florian Chauche, a interpellé le ministre délégué en charge de Lire l’article

Dans toutes les entités de General Electric, un ras-le-bol amplifié par les négociations

Les élus de la CFE-CGC, un syndicat catégoriel qui regroupe des techniciens et des cadres, dénoncent, lors des négociations annuelles Lire l’article

Territoire de Belfort : une liaison cyclable entre Thiancourt et Réchésy en construction
Véloxygène 90 a envoyé 7 recommandations à Damien Meslot, maire de Belfort, pour encourager la pratique du vélo pendant le déconfinement.

Des travaux étalés sur trois ans sont prévus pour relier Thiancourt et Réchesy à vélo. La liaison, de 15 km, Lire l’article

Hydrogène: les projets s’accélèrent, 225 stations de recharge pour véhicules prévues d’ici 2025

Le développement des capacités de production d'hydrogène décarboné en France devrait suivre le scénario le plus ambitieux imaginé en 2021 Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal