Sécheresse : l’alerte maximale déclenchée dans le haut Doubs

La préfecture du Doubs vient de placer la Haute Chaîne en crise sécheresse, le plus haut niveau d’alerte. Des restrictions beaucoup plus contraignantes sont actées.

La préfecture du Doubs vient de placer la Haute Chaîne en crise sécheresse, le plus haut niveau d’alerte. Des restrictions beaucoup plus contraignantes sont actées.

« La situation hydrologique continue de se dégrader », déplore la préfecture du Doubs, dans un communiqué de presse. Juillet 2022 est le mois le plus sec connu depuis 1958 indique la préfecture, en citant Météo France. « Cette situation sans précédent, aggravée par un épisode caniculaire mi-juillet, dessèchent les sols et dégrade les débits des rivières et le niveau des nappes, qui continuent de baisser », souligne-t-elle. Des tensions en alimentation d’eau existent et certaines communes sont d’ores et déjà alimentées par des camions-citernes.

Le préfet du Doubs vient de placer une partie du département en crise sécheresse, le niveau de gravité le plus fort. C’est la Haute Chaîne qui est concernée. Ce classement implique des « mesures de restriction de l’usage de l’eau plus contraignantes ». Ces mesures visent toutes les catégories d’usagers : entreprises, agriculteurs, collectivités, particulier.

Restrictions renforcées

Est, notamment, interdit :

• l’interdiction de lavage des véhicules, y compris en station de lavage professionnelle, sauf impératif sanitaire ;
• l’interdiction d’arroser les massifs fleuris, plantations en contenant, pelouses ;
• l’interdiction d’arroser les stades enherbés ;
• l’interdiction d’arroser les espaces verts ;
• l’interdiction de remplir ou vidanger les piscines privées…

« Des opérations de contrôles sont réalisés par les services de police, la gendarmerie, l’Office français de la biodiversité (OFB), la direction départementale des territoires du Doubs (DDT) et l’unité départementale de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (UD DREAL) afin de s’assurer de la bonne application des restrictions sur l’ensemble du département », met en garde la préfecture. Plus de pédagogie à présent. Les contrevenants s’exposent à une contravention. « En cas d’aggravation de la situation dans le reste du département, et conformément aux arrêtés cadre en vigueur, de nouvelles mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau pourraient être engagées rapidement », met encore en garde la préfecture.

Le préfet du Doubs fait appel à la vigilance et au civisme de chacun pour mettre en application ces mesures et réduire sa consommation d’eau. « La ressource en eau est une ressource rare : soyons vigilants et économisons-la », conclut-elle.

Ceci vous intéressera aussi
Les Shifters, déclinaison locale du Shift project pour sensibiliser à la décarbonation

The Shifters est une association qui apporte un soutien bénévole aux travaux de The Shift Project, qui œuvre à la Lire l’article

Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Le poids croissant de la France dans le déploiement de l’hydrogène

L’Europe et la France tirent leur épingle du jeu dans l’innovation liée à l’hydrogène. Les laboratoires publics français dominent même Lire l’article

Le chômage baisse de 6,9 % en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté

Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal