Sécheresse : l’alerte maximale déclenchée dans le haut Doubs

La préfecture du Doubs vient de placer la Haute Chaîne en crise sécheresse, le plus haut niveau d’alerte. Des restrictions beaucoup plus contraignantes sont actées.

La préfecture du Doubs vient de placer la Haute Chaîne en crise sécheresse, le plus haut niveau d’alerte. Des restrictions beaucoup plus contraignantes sont actées.

« La situation hydrologique continue de se dégrader », déplore la préfecture du Doubs, dans un communiqué de presse. Juillet 2022 est le mois le plus sec connu depuis 1958 indique la préfecture, en citant Météo France. « Cette situation sans précédent, aggravée par un épisode caniculaire mi-juillet, dessèchent les sols et dégrade les débits des rivières et le niveau des nappes, qui continuent de baisser », souligne-t-elle. Des tensions en alimentation d’eau existent et certaines communes sont d’ores et déjà alimentées par des camions-citernes.

Le préfet du Doubs vient de placer une partie du département en crise sécheresse, le niveau de gravité le plus fort. C’est la Haute Chaîne qui est concernée. Ce classement implique des « mesures de restriction de l’usage de l’eau plus contraignantes ». Ces mesures visent toutes les catégories d’usagers : entreprises, agriculteurs, collectivités, particulier.

Restrictions renforcées

Est, notamment, interdit :

• l’interdiction de lavage des véhicules, y compris en station de lavage professionnelle, sauf impératif sanitaire ;
• l’interdiction d’arroser les massifs fleuris, plantations en contenant, pelouses ;
• l’interdiction d’arroser les stades enherbés ;
• l’interdiction d’arroser les espaces verts ;
• l’interdiction de remplir ou vidanger les piscines privées…

« Des opérations de contrôles sont réalisés par les services de police, la gendarmerie, l’Office français de la biodiversité (OFB), la direction départementale des territoires du Doubs (DDT) et l’unité départementale de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (UD DREAL) afin de s’assurer de la bonne application des restrictions sur l’ensemble du département », met en garde la préfecture. Plus de pédagogie à présent. Les contrevenants s’exposent à une contravention. « En cas d’aggravation de la situation dans le reste du département, et conformément aux arrêtés cadre en vigueur, de nouvelles mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau pourraient être engagées rapidement », met encore en garde la préfecture.

Le préfet du Doubs fait appel à la vigilance et au civisme de chacun pour mettre en application ces mesures et réduire sa consommation d’eau. « La ressource en eau est une ressource rare : soyons vigilants et économisons-la », conclut-elle.

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

Condamnation « inédite » d’une fromagerie du Doubs pour avoir pollué un ruisseau

Une fruitière à comté de Doubs a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Besançon à 70.000 euros d'amende, Lire l'article

Météo : l’Est de la France passe en vigilance orange canicule

Le pic de chaleur s’intensifie sur l’Hexagone. Les températures grimpent encore. Et encore. Alors que la façade Atlantique est placée Lire l'article

Les 4 infos à retenir sur la natalité en Bourgogne Franche-Comté

L'INSEE a publié son bilan démographique pour 2021 dans la région. Au-delà de la crise sanitaire, le recul de la Lire l'article

Défilement vers le haut