Région: la plus forte hausse d’intérimaires de France

Le nombre d’intérimaires dans la région a augmenté de plus de 12 % depuis le début d’année selon Prism’Emploi. L’organisation professionnelle des entreprises intérimaires se réjouit de tels chiffres, preuve pour elle d’un regain de forme des entreprises locales.

Depuis le début de l’année, le nombre d’emplois intérimaires a augmenté de plus de 12 % en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la plus forte augmentation de France. Pour Prism’Emploi, organisation professionnelle des entreprises intérimaires, c’est la preuve d’une tendance à la hausse d’activité de l’industrie dans la région, et « une fois la tendance confirmée, elles embaucheront ».
Les départements ne sont cependant pas tous logés à la même enseigne. La Haute-Saône voit le nombre d’intérimaires augmenter de 21,7 % au mois de juin, boosté par le bassin d’emploi de Vesoul, lui-même soutenu par deux secteurs : l’industrie et les transports. « L’industrie enregistre une croissance de 26 % sur ce bassin et le secteur des transports triple ses effectifs », assure l’organisation professionnelle.
À l’inverse, le Territoire de Belfort voit ses effectifs intérimaires diminuer de 8,1 % sur la même période. Avec 17 % de baisse du nombre d’intérimaires dans l’industrie, quand tous les autres secteurs sont en hausse, « l’industrie tire les effectifs du département à la baisse », concède Prism’Emploi.

Un indicateur de bonne santé économique ?

La hausse du travail intérimaire est signe d’un accroissement d’activité des entreprises. Cependant, « l’intérim représente une part relativement stable de l’emploi salarié en France entre 2,9 % et 3,6 %, depuis 2000 et ne peut donc pas être un “indicateur avancé du taux de chômage” », déclare l’organisation. De même, l’évolution de l’intérim ne permet pas d’anticiper l’évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l’emploi (démographiques notamment). Cependant, il est important de signaler que l’intérim retrouve aujourd’hui son niveau d’avant-crise. Les trois années passées au cours desquelles 180 000 emplois intérimaires ont été créés ont permis d’effacer les effets sur l’emploi de la crise 2008-2009.

Ceci vous intéressera aussi
La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[TRIBUNE] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Covid-19: la Bourgogne-Franche-Comté reste la deuxième région la plus touchée
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Le bilan hebdomadaire de l'ARS met en évidence une décrue, mais dans un contexte qui reste très tendu dans les Lire l'article

Artisans : une opération spéciale pour vous débarrasser des déchets dangereux
Pots de peinture / étagère / artisans.

Une opération pour éviter d'entasser des produits dangereux dans ses locaux. | ©Stux de Pixabay La chambre des métiers et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut