Pollution à l’ozone, le nord France-Comté en alerte

Les seuils d’alerte à la pollution à l’ozone ont été atteints dans le nord Franche-Comté. Cette pollution, dû à l’activité humaine et aux rayonnements solaires, peut provoquer des problèmes respiratoires et cardiovasculaires.

Entre les litres d’eaux ingurgités, les alertes aux bonnes pratiques par ces chaleurs qui se répètent, les coups de fils aux personnes âgées, on en oublie le petit plus que nous offre cet été caniculaire : la pollution à l’ozone. Atmo Bourgogne-Franche-Comté, l’organisme de contrôle de la qualité de l’air a ainsi fait passer 6 des 8 départements de la Région en seuil d’alerte. À comprendre : le niveau actuel de concentration de substances polluantes présente un risque pour la santé humaine et l’environnement en cas d’une exposition de courte durée et appelle des mesures d’urgence. Les trois départements du nord Franche-Comté sont concernés. Des restrictions ont déjà été prises par les préfectures.

Pollution à l’ozone, c’est quoi ?

L’ozone est formé de trois molécules d’oxygène. Contrairement au dioxygène (deux atomes d’oxygène) et qui est l’élément central de la respiration, cette molécule est très toxique. On discerne un bon et un mauvais ozone. Le bon se trouve entre 20 et 40 kilomètres au-dessus de la surface terrestre. Sans lui, il n’y aurait aucune vie sur Terre, puisque cette couche protège les êtres vivants d’une trop importante exposition aux UV émis par le soleil. La formation de l’ozone à de faibles altitudes est beaucoup plus complexe et beaucoup moins bénéfique. Le dioxyde d’azote, notamment issu des moteurs de véhicules ou des feux, est transformé en ozone par l’effet des rayonnements solaires. Les pics de pollution à cette substance très toxique sont donc plus importants en période de grande chaleur, comme celle que nous vivons actuellement.

Quelles populations à risque ?

Inhalé de manière trop importante, l’ozone provoque des problèmes respiratoires, le déclenchement de crises d’asthme, une diminution de la fonction pulmonaire et l’apparition de maladies respiratoires. Selon certaines études, notamment celle publiée en 2016 par l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, l’ozone serait également responsable de problème cardiovasculaire. Les femmes enceintes, les nourrissons et jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, d’insuffisances cardiaque ou respiratoire et les personnes asthmatiques sont particulièrement vulnérables à ce type de pollution. Il leur est conseillé de limiter les sorties durant l’après-midi, lorsque l’ensoleillement est à son maximum et de consulter un médecin à l’apparition des symptômes suivants : fatigue, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations. Il est également conseillé de limiter l’activité physique et sportive intense et plein air, et ce, pour toute la population.

Ceci vous intéressera aussi
Traces Ecrites News met à l’honneur 60 femmes

Awa Girard (dirigeante de Deedo à Montbéliard), Fanny Schraag (imprimerie Schraag à Belfort), Irène Maire-Ballay (Création 1538 à Vieux-Charmont) font Lire l'article

GE : les bases d’une négociation avec moins de suppressions de postes et un vote lundi
Salariés GE Belfort juin 2019

Une AG du personnel de GE est programmée le lundi 21 octobre à 10 h à Belfort. L'intersyndicale soumettra au Lire l'article

GE: la CGT prend ses distances et ne participe pas au défilé à Belfort
Manifestation GE Belfort octobre 2019

Les manifestants rassemblés devant la Maison du Peuple, avant le départ du cortège. | ©Le Trois – Pierre-Yves Ratti L'intersyndicale de Lire l'article

Chômage : le Doubs et le Territoire de Belfort à contre-courant

À l'échelon national comme à l'échelon de la région, le chômage est en baisse sur un an. Idem au dernier Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut