Logistique : Gaussin présente un véhicule 100 % hydrogène et autonome [vidéo]

L’industriel Gaussin, installé à Héricourt, vient de dévoiler la silouhette d’un nouveau véhicule de manutention, 100 % hydrogène et autonome.

L’industriel Gaussin, installé à Héricourt, vient de dévoiler la silhouette d’un nouveau véhicule de manutention, 100 % hydrogène et autonome. Ce véhicule, Zero-emission Yard Automation,équipé d’un bras robotisé, est destiné aux centres logistiques.

L’industriel Gaussin, installé à Héricourt, vient de dévoiler la silhouette d’un nouveau véhicule de manutention, 100 % hydrogène et autonome. Ce véhicule, Zero-emission Yard Automation, équipé d’un bras robotisé, est destiné aux centres logistiques.

« Les grands centres logistiques de la distribution ou du e-commerce reçoivent plusieurs dizaines de milliers de camions par an et sont soumis à des cadences très soutenues », observe Gaussin dans son communiqué de presse de présentation du Zero-emission Yard Automation, un tracteur 100 % hydrogène et autonome, doté d’un bras robotisé. Dans ce secteur d’activité, la productivité est la règle, notamment pour garantir des livraisons rapides chez le particulier. « Pour cela, l’organisation autour du centre logistique doit être aussi efficace que les systèmes de tri ayant fait leurs preuves à l’intérieur de l’entrepôt », constate l’industriel.

Il a donc développé une solution complète, autonome et 100 % hydrogène sans rejet de CO2, pour le mouvement « des remorques, semi-remorques et caisses mobiles entre les zones de parkings des équipements et les quais ».

Tests en conditions réelles

Le Zero Emission Yard Automation est basé sur des plateformes déjà développées par Gaussin (ATM et TSBM), des équipements qui sont déjà utilisés en version électrique par 40 enseignes. Il utilise le système de navigation autonome de l’industriel, « permettant aux véhicules de se localiser, de comprendre leur environnement et d’adapter leur conduite en toute sécurité en fonction des évènements sur leur parcours ».

Le tracteur dispose enfin d’un bras robotisé, « qui permet la connexion et la déconnexion des connecteurs d’air et d’électricité liant la remorque et le tracteur », note Gaussin dans un communiqué de presse. Et de poursuivre : « Le bras robotisé utilise ses caméras pour reconnaitre automatiquement les types de connecteurs et la manœuvre de connexion associée pour exécuter cette fonction clé du système logistique. »

Le véhicule sera testé en condition réelle mi-2021 chez deux grands opérateurs du e-commerce et de la logistique aux États-Unis et en Europe informe Gaussin, sans préciser l’identité des clients. « L’objectif de ces tests est de confirmer la performance du système dans la configuration des sites clients et prévoir un déploiement commercial avant la fin de l’année 2021 », conclut le communiqué.

Ceci vous intéressera aussi
Alain Fousseret, l’écologie en partage

C’est un pionnier de l’écologie politique qui s’en est allé subitement. Alain Fousseret, ancien vice-président du conseil régional Franche-Comté, est Lire l’article

La pive, cette monnaie locale qui se développe dans le Territoire de Belfort

Redonner du sens à l’économie. Promouvoir une économie locale et circulaire. C’est le but de la pive, une monnaie locale Lire l’article

Les Fake news : la construction d’une autre réalité [vidéo]

Les Fake news inondent nos réseaux à une échelle jamais vu et avec une rapidité qu’il est très difficile de Lire l’article

40 communes du nord Franche-Comté ont un fort potentiel radon dans leur habitat

Le pôle métropolitain, après une étude de l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, propose aux communes potentiellement soumises à Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal