Les plages, sentiers et chemins de randonnées interdits d’accès

Le préfet du Territoire de Belfort a pris un arrêté, applicable dès aujourd’hui, interdisant l’accès aux sentiers de randonnée ou encore les plages, pour renforcer la prise de conscience de rester chez soi.

Le préfet du Territoire de Belfort a pris un arrêté, applicable dès aujourd’hui, interdisant l’accès aux sentiers de randonnée ou encore les plages, pour renforcer la prise de conscience de rester chez soi.

Le préfet du Territoire de Belfort, David Philot, vient d’interdire, par arrêté, l’accès aux sentiers pédestres, chemins de randonnées, pistes cyclables, forêts et parcs, plages du Malsaucy et berges de l’étang des Forges. « Cette interdiction vise les piétons, cyclistes et tous les véhicules non-motorisés, à compter de la date du 20 mars et jusqu’au mardi 31 mars 2020 inclus », précise le communiqué de presse relatif à cette décision. « Ces mesures se justifient car, en dépit de toutes les mesures de confinement édictées, il a été́ constaté une fréquentation importante et croissante du nombre de personnes présentes sur tous les sentiers pédestres ou cyclables, forêts et parcs et les plages du département (promeneurs, cyclistes, sportifs) », justifie le communiqué.

135 euros d'amende

« Au regard de la situation d’urgence sanitaire et de la nécessité́ qui s’attachent à la prévention de tous comportements de nature à augmenter ou favoriser les risques de contagion, et en raison de la circulation active du virus dans le département, il est apparu impératif de renforcer les mesures de confinement », poursuit le document. Les professionnels de santé, les agents de services publics, dans le cadre de leurs fonctions, sont exclus du champ d’application. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 euros.

Défilement vers le haut