Le Secours populaire lance sa campagne de Noël dans un contexte difficile 

Cadeaux pour les enfants, colis festifs pour les familles accueillies et les personnes âgées, fêtes et marché de Noël, le Secours populaire s’investit pour organiser les fêtes de Noël les plus chaleureuses possible. Mais le contexte économique se durcit, autant pour les personnes aidées, que pour l’association. Comme toujours en cette période, elle appelle aux dons.
Le Secours populaire a lancé sa campagne de colis de Noël. | ©Le Trois – Eva Chibane
Cadeaux pour les enfants, colis festifs pour les familles accueillies et les personnes âgées, fêtes et marché de Noël, le Secours populaire s’investit pour organiser les fêtes de Noël les plus chaleureuses possible. Mais le contexte économique se durcit, autant pour les personnes aidées, que pour l’association. Comme toujours en cette période, elle appelle aux dons.

« Malgré la conjoncture, ce moment reste un temps très fort », pointe Jacqueline Guiot, secrétaire générale du Secours populaire dans le Territoire de Belfort. Ce moment dont elle parle est le lancement de la campagne des pères Noël verts. Une action qui chaque année permet de collecter des fonds pour l’association, mais aussi de distribuer des cadeaux et des colis de Noël aux personnes dans le besoin inscrites au Secours populaire. 

Si l’ambiance est conviviale dans les locaux de l’association, l’inquiétude règne pour ce lancement. Cette saison 2023 prend une ampleur inhabituelle. « Depuis deux mois, nous avons de plus en plus de personnes qui s’inscrivent au Secours populaire pour recevoir des colis alimentaires », détaille Jacqueline Guiot. Parmi eux, une nouvelle clientèle. L’association constate l’inscription de nombreux actifs percevant le smic ou de bas salaires qui n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins et aux besoins de leur famille. Un public qui ne venait pas avant. Les retraités, aussi, sont de plus en plus nombreux. Et les réfugiés venant d’Ukraine, qui affluent encore en nombre. 40 sont arrivés très récemment.

« Chaque semaine, ce sont 20 nouveaux inscrits au Secours populaire. Du jamais vu », s’alarme Jacqueline Guiot. Et des demandes qui interviennent de plus en plus tôt. Notamment des aides financières pour se chauffer. « Pourtant, nous ne sommes qu’au début de l’hiver. » Et l’association a ses limites. Pour des demandes comme ça, elle ne peut pas affluer. Il y a besoin que les collectivités jouent en ce sens pour aider les plus démunis. « Au mieux, nous arrivons à aider 10 familles sur l’année en montant des dossiers pour des très grosses factures. Mais c’est anecdotique. »

Il y aussi une baisse des dons financiers. Pas en nombre, il y en a toujours autant ; mais sur les montants donnés. Les dons de 50 euros se sont transformés en don de 10 à 20 euros, dans la plupart des cas. L’étau se resserre un peu. Mais malgré ça, les membres de l’association ont le sourire. Et veulent s’assurer que la campagne des pères Noël verts puisse être un succès.

Appel aux dons pour les colis de Noël

Parmi les bénévoles, il y a les poussins. La troupe des « copains du Monde », qui ont entre 8 et 12 ans et qui souhaitent déjà aider les plus démunies. Pour la campagne de Noël, Ergita, 12 ans, a décidé avec d’autres jeunes bénévoles d’organiser une collecte de colis festifs à destination des personnes âgées dans les Ehpad. Cette action sera d’abord étendue aux familles accueillies par le Secours populaire. Puis les autres seront distribuées aux personnes âgées.

Tout le monde peut participer. En prenant une boîte à chaussures, et en mettant à l’intérieur quelque chose de bon (chocolat, gâteaux), quelque chose de chaud (gant, bonnet, écharpe), quelque chose pour l’hygiène (crème, gel, savon,parfum), quelque chose pour le loisir (livre, CD, jeux) et un mot doux pour les fêtes. Il suffit de préciser à qui est destiné la boîte : enfants, adultes, personnes âgées. Et le sexe. L’an passé, les collectes ont permis de constituer 1 376 boîtes. Cette année, tous les collèges sont mobilisés pour faire mieux. Record à battre. 

Exemple d'une boîte décorée et collectée par l'association.

Passer un Noël comme tout le monde

L’idée : faire passer un beau moment, une belle période dans ces temps difficiles. À travers ces colis. Mais aussi à travers d’autres actions. Cette année, le Secours populaire organise une sortie marché de Noël à Colmar, pour les personnes isolées. Des lectures de contes tous les soirs du 19 au 23 décembre pour les enfants terrifortains, avec des friandises distribuées, sont aussi au programme. Et une grande fête traditionnelle de l’arbre de Noël pour les 348 enfants accueillis par le Secours populaire qui recevront tous un cadeau neuf. « Pour qu’ils puissent avoir un beau cadeau, comme tout le monde.» 

Le Secours populaire tiendra d’ailleurs cette année le chalet des associations à Belfort pour vendre des petits gâteaux, de la décoration de Noël, dans le but de récolter des fonds pour l’association. « On y attend tout le monde ! » sourit Jacqueline Guiot.

Les jeunes seront aussi mobilisés le 17 décembre pour emballer les cadeaux de Noël, au Decathlon de Bessoncourt. La secrétaire générale tient à motiver les troupes pour venir faire des achats autant sur le marché de Noël qu’à la boutique tenue par des bénévoles le vendredi et le samedi après-midi au 128 avenue Jean-Jaurès. « La solidarité est un long chemin et l’hiver va être rude.» Avant d’ajouter : « Comme je le dis souvent, si vous avez de l’argent, venez le dépenser chez nous. Si vous en avez peu, nos prix sont appréciables. Et si vous n’en avez pas, on donnera gratuitement. » Malgré les contraintes qui se durcissent, Jacqueline Guiot se dit chanceuse de voir que la générosité continue quand même. La campagne ne sera pas simple, mais elle espère qu’elle donnera du baume au cœur à tout le monde. Bénévoles comme personnes accueillies. 

> Les colis peuvent être déposés jusqu’au 19 décembre au Secours populaire.

Ceci vous intéressera aussi
Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Le poids croissant de la France dans le déploiement de l’hydrogène

L’Europe et la France tirent leur épingle du jeu dans l’innovation liée à l’hydrogène. Les laboratoires publics français dominent même Lire l’article

Le chômage baisse de 6,9 % en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté

Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins Lire l’article

Hydrogène : Bruno Le Maire attendu sur le futur site de McPhy

Les travaux de la futur gigafactory de McPhy sont bien lancés. La construction sera menée par le groupe GSE. Bruno Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal