Le festival des Mômes : « Nous avons la volonté de créer une mixité sociale »

La programmation de la 19e édition du festival des Mômes, qui se tient du 22 au 25 août en centre-ville de Montbéliard, a été dévoilée dimanche 26 mai. Cette édition est placée sous le signe des métiers, mais aussi de célébrations autour de Cuvier, de Courbet et de la race montbéliarde.

La programmation de la 19e édition du festival des Mômes, qui se tient du 22 au 25 août en centre-ville de Montbéliard, a été dévoilée dimanche 26 mai. Cette édition est placée sous le signe des métiers, mais aussi de célébrations autour de Cuvier, de Courbet et de la race montbéliarde. Entretien avec Dominique Bari, directeur du collectif Montbéliard Animations et Manifestations, qui organise cet événement d’utilité sociale. 

Quel est l’objectif du festival des Mômes ?

Le festival des Mômes est un événement consacré aux enfants. Ils peuvent choisir leurs activités et passer un bon moment juste avant la rentrée scolaire.

Le festival a été créé en 2000. Qu’elle était la volonté initiale ?

En 2000, le comité des fêtes de Montbéliard vendait déjà le vin chaud au marché de Noël. Avec l’argent collecté, l’idée était de créer un autre temps fort à Montbéliard, à destination des enfants. Gilbert Leclerc, qui est à l’origine, était un grand randonneur. Il allait régulièrement au Grand-Bornand, où il y a le plus grand festival pour enfants de France (Au Bonheur des mômes, qui organise sa 28e édition fin août, NDLR). Il a voulu recréer cet esprit avec des animations pour les enfants, en proposant des spectacles, des activités manuelles, des activités sportives, des activités d’expression ou des activités culturelles.

« Le festival des Mômes, un bon moment, juste avant la rentrée »
Dominique Bari
Directeur du collectif M'Ani&Fest

La thématique 2019 est tournée vers les métiers…

L’ensemble des activités ne sont pas autour des métiers, mais une bonne partie. Par métier, on entend la question suivante : qu’est-ce que les enfants ont envie de faire plus tard ? Quand je serai grand, je serai pompier… Quand je serai grand, je serai institutrice… Chaque année, nous avons un renouvellement de 80 % des activités. Tous les spectacles programmés ont été vus. Il ne faut pas que l’enfant ait le sentiment de revivre la même chose. Cela vise aussi à susciter l’intérêt des plus grands, les 10-13 ans. On souhaite les faire venir. On leur propose par exemple un escape game ou encore un jeu de réalité virtuelle. Les 10-13 ans, pensent souvent que le festival des Mômes est destiné aux enfants. Pour conserver ce public, il faut trouver des ateliers qui suscitent l’envie.

Cette 19e édition est marquée par les 200 ans de la naissance de Gustave Courbet, les 250 ans de celle de Georges Cuvier et par les 130 ans de la race montbéliarde…

On va retrouver, en hommage à Georges Cuvier, un squelette magistral de mammouth sur le site. Pour Gustave Courbet, on va avoir l’atelier du peintre. L’idée est de voir ce qu’a amené Gustave Courbet, qui a changé radicalement la vision de la peinture. On retrouve enfin des activités autour des 130 ans de la race montbéliarde et on va vendre des produits issus du lait : cancoillotte, yaourts, glace et comté.

Le festival en chiffres

  • 10 000 visiteurs sur 4 jours
  • 150 bénévoles
  • 48 associations ou professionnels pour animer les 73 ateliers ou espaces ludiques
  • 13 compagnies, pour 24 représentations
  • Environ 200 000 euros de budget, dont à peine la moitié est autofinancée (billetterie et vente de vin chaud au marché de Noël).

En termes d’accès, c’est 9 euros. Puis on ajoute 2 euros par atelier ou spectacle. Pouvez-vous détailler ?

Il y a un premier niveau d’inscription, lié à l’accès au festival. Avec cet accès, de 9 euros – ou 6 euros pour les plus jeunes – on accède aux espaces ludiques, avec des activités d’aventure et sportives (tyroliennes, cage à grimper, airbag géant, tir à l’arc), des activités d’imitation (camion de pompier, le petit constructeur), des jeux géants, des jeux de kermesse et tous les manèges.

« Chaque année, nous reversons entre 1 000 et 1 500 euros à l’Unicef »
Dominique Bari
Directeur du collectif M'Ani&Fest

Ce sont des prix contenus…

Notre volonté est d’offrir un maximum de choses pour un prix que l’on essaie d’être au plus juste ; c’est-à-dire qu’avec le premier niveau d’inscription, on peut participer de manière illimitée aux activités ludiques. Ensuite, il y a les 2 euros par atelier ou par spectacle. Cela fait un après-midi, au maximum, à 15 euros par enfant.

Des passeports sont également offerts…

Nous offrons chaque année des passeports à des familles fréquentant les Restos du Cœur, à la section montbéliardaise des Kiwanis International, une association d’aide à l’enfance. Nous offrons également des passeports à la maison d’accueil de la Prairie pour des familles en difficultés. On offre aussi des passeports à des familles fréquentant le centre socio-éducatif et culturel Jules-Vernes. Cela représente 200 passeports distribués. Nous avons la volonté de créer une mixité sociale.

Le festival des Mômes est partenaire de l’Unicef. Qu’en est-il ?

Les parents qui inscrivent les enfants au festival ont la possibilité de faire un don (0,6 euros en plus). Cela permet d’adresser ensuite un don global à l’Unicef qui permet d’acheter des vaccins. Chaque année, nous reversons entre 1 000 et 1 500 euros à l’Unicef.

  • Le festival des Mômes, du 22 au 25 août, à Montbéliard, de 14 h à 19 h, de 18 mois à 13 ans. Programme accessible sur le site du festival. Ouverture des inscriptions le 18 juin à 10 h, au bureau de l’association ou sur le site Internet du festival. Avant-première les 14 et 15 juin à l’hypermarché Cora, avec inscription dès le 11 juin sur le site Internet du festival, avec paiement et retrait obligatoire des passeports les 14 (de 11 h à 19 h) et 15 juin (de 10 h à 17 h) à la cafétéria du Cora. Tarifs : de 3 à 13 ans, 9 € pour les espaces ludiques plus 2 € par activité supplémentaire (plus 1 € pour l’accompagnateur au spectacle) ; enfant de 2 ans, 6 € pour l’espace ludique, plus 2 € par activité supplémentaire (plus 1 € pour l’accompagnateur au spectacle) ; enfant de 18 à 23 mois (inclus), accès gratuit à l’espace ludique, plus 2 € par activité supplémentaire (plus 1 € pour l’accompagnateur au spectacle). Toutes les informations et la billetterie (paiement sécurisé), sur le site du festival. Des tarifs famille existent.