Le confinement des Bourguignons-Francs-Comtois en chiffres

Analyse de l'Insee sur les conditions de vie du confinement par la population de Bourgogne-Franche-Comté.

Le confinement, tous les Bourguignons-Francs-Comtois ne le vivent pas dans les mêmes conditions. Certains sont seuls. D’autres en surnombre. Certains en appartement, d’autres en maison. L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a dévoilé une infographie complète permettant d’analyser la situation en Bourgogne Franche-Comté.   

Manon Hilaire

Le confinement, tous les Bourguignons-Francs-Comtois ne le vivent pas dans les mêmes conditions. Certains sont seuls. D’autres en surnombre. Certains en appartement, d’autres en maison. L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a dévoilé une infographie complète (à retrouver ci-dessous) permettant d’analyser la situation en Bourgogne Franche-Comté.   

99 900 personnes vivent dans un logement sur-occupé

« Ceux-ci vivent à deux ou plus dans un logement où le nombre de pièces est insuffisant au regard de la taille du ménage », explique l’Insee dans son étude, communiquée à la presse. La région est peuplée de 2,8 millions d’habitants. Cela représente donc 3,6 % de la population régionale. Les départements les plus urbains sont aussi les plus touchés, soit le Territoire de Belfort, la Côte-d’Or ainsi que le Doubs. Pis encore, 2 350 personnes « vivent dans un ménage d’au moins 4 personnes et dans un appartement de 1 ou 2 pièces ». Par ailleurs, même si une majorité d’habitants de Bourgogne-Franche-Comté vit en maison, au moins 802 000 habitants vivent en appartement.

477 550 personnes vivent seules

La solitude au contraire, est un autre facteur de stress et d’anxiété de ce confinement. Il concerne 17 % de la population de la région. Parmi ces 477 550 personnes, 25 % a au moins 75 ans et trois quarts sont des femmes. 118 600 personnes de plus de 75 ans vivent seules, dont 33 % en appartement. Elles sont ainsi particulièrement vulnérables et fragiles. On constate par ailleurs, que 27 % de ces personnes âgées isolées, n’habitent pas dans une commune disposant d’un commerce alimentaire, alors que la tendance nationale est plus basse (14 %). Un problème accentué alors que plus de la moitié des personnes de plus de 75 ans ne possèdent pas de voiture.

133 500 personnes vivant dans une famille monoparentale sont en appartement

Famille monoparentale et appartement vont souvent de pair, comme on le constate dans le Territoire de Belfort, le département le plus concerné. Une situation délicate pour ces parents seuls qui doivent « en plus des tâches habituelles, faire la classe à la maison ». L’âge des enfants est aussi à prendre en compte dans ces difficultés car en Bourgogne-Franche-Comté, 58 600 familles monoparentales vivant en appartement, ont au moins un enfant âgé de moins de 10 ans. 

54 800 habitants perçoivent l’allocation adulte handicapé

Personnes en situation de handicap rime aussi malheureusement avec isolement. On constate en effet que 70 % des 54 800 bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) vivent seuls soit 38 150 personnes. Des situations compliquées à vivre, où les individus peuvent ainsi être privés d’aide et de contact social.  

Ceci vous intéressera aussi
Bourgogne-Franche-Comté: les 100 nouveaux conseillers régionaux

Les élections régionales se déroulent à la proportionnelle avec des listes départementales. Voici quels sont les nouveaux conseillers régionaux, département Lire l'article

Dijon : une enquête ouverte après la découverte de deux caisses de professions de foi

Une enquête à été ouverte à Dijon, dans laquelle doit être entendu le directeur d'Adrexo, prestataire chargé de la distribution Lire l'article

Belfort: le taux d’incidence au plus bas depuis mars 2020, mais la vaccination chute

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le taux d'incidence est en-dessous du seuil de vigilance dans Lire l'article

Une appli pour connaître la qualité de l’eau en Bourgogne-Franche-Comté
BFC- goumois_doubs_thierry_marguet

L'agence de l'eau Rhin-Rhône-Méditerranée annonce avoir lancé la version 2021 de son application gratuite « qualité rivière ». Elle recense Lire l'article

Défilement vers le haut