Le chômage baisse de 6,9 % en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté

Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins marquée qu’ailleurs en France. Et le chômage reste plus élevé dans le nord Franche-Comté qu’en moyenne régionale.
Les demandeurs d'emplois diminuent en Bourgogne-Franche-Comté. | ©Le Trois – archives
Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins marquée qu’ailleurs en France. Et le chômage reste plus élevé dans le nord Franche-Comté qu’en moyenne régionale.

Le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 100 690 indiquent l’Insee et la direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets). Ce chiffre diminue de 2,4 % par rapport au 3e trimestre 2022 et de 6,9 % sur l’année 2022, où cette catégorie enregistraient 108 160 demandeurs d’emplois. Sur le dernier trimestre, ce sont 2 510 personnes en moins dans cette catégorie. Cette tendance baissière est toutefois moins marquée qu’en France, où le recul est de 3,8 % au 4e trimestre 2022 par rapport au 3e trimestre et de – 9,4 % sur l’année 2022.

Sur un an, le Doubs (-12,8 %), le Territoire de Belfort (- 10,7 %) et la Haute-Saône (- 9,8 %) enregistrent les plus fortes baisses de la région Bourgogne-Franche-Comté pour les demandeurs d’emplois de catégorie A, supérieure à la tendance nationale. Dans cette catégorie, les hommes représentent 51,7 % des demandeurs. Les plus de 50 ans représentent, de leurs côtés, près d’un tiers (29,3 %) des demandeurs d’emplois de catégorie A, une population au cœur des échanges dans le cadre du projet de réforme des retraite avec le recul de l’âge légal de départ, qui passerait de 62 à 64 ans. Sur un an, c’est toutefois la tranche d’âge qui recule le plus, enregistrant une baisse de 8,1 %, contre – 6,6 % pour les 25-49 ans et – 5,8 % pour les moins de 25 ans.

Pour les sorties, les défauts d’actualisation et les cessations d’inscription pèsent 48,1 % des sorties. Les radiations administratives pèsent 9,4 % des sorties, en hausse de 4,3 %. Si le nombre de demandeurs d’emplois recule, le nombre de sorties pour entrée en stage ou en formation baisse de 15,8 %.

Au 3e trimestre 2022, le taux de chômage s’établissait toujours à 8,4 % dans le Territoire de Belfort, à 6,7 % dans le Doubs et à 6,5 % en Haute-Saône. En Bourgogne-Franche-Comté, il était de 6,4 % (9,5 % en décembre 2014) et de 7,3 % en France (hors Mayotte).

Ceci vous intéressera aussi
Des manifestants moins nombreux, mais toujours bien visibles [photos]

Même si le nombre de manifestants a baissé ce mardi, la mobilisation se maintient en France et dans le nord Lire l’article

Hydrogène : Engie et Stellantis s’associent pour des offres professionnelles

Stellantis et Engie s’associent pour proposer une offre complète hydrogène incluant véhicules et station, à destination des professionnels. Avec trois Lire l’article

Belfort : les salariés d’Alstom réclament plus d’augmentation

Entre 150 et 200 personnes ont bloqué l’entrée du site Alstom, à Belfort, au Trois-Chênes, ce mardi matin. Elles manifestent Lire l’article

Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal