FCSM: « Un premier match pour convaincre »

Le FC Sochaux-Montbéliard lance sa saison ce vendredi à Grenoble qui fêtera son retour en ligue 2 avec un important dispositif de sécurité .

Fini, les polémiques autour de l’arrivée des Espagnols: terminé, les menaces de boycotts des supporters: place au jeu ! Le FC Sochaux-Montbéliard se déplace sur le terrain du Grenoble Football 38, et comme le dit le nouvel entraîneur sochalien, José Manuel Aira : « pour convaincre les supporters, il faudra montrer de l’unité sur le terrain. On ne pourra pas les convaincre sans résultats ». Après une saison 2017-2018 durant laquelle les Sochaliens ont été sur courant alternatif, et ont logiquement terminé en milieu de tableau (10e place), difficile de ne pas vouloir mieux. Cependant, entre le nouveau staff, nouvelle équipe dirigeante et nouveaux joueurs, des doutes persistent à quelques heures du premier match.

Les lancements de saison, toujours compliquée

« Notre but c’est de montrer que l’on est compétitif. Nous avons eu une grosse préparation, les matchs amicaux se sont bien passés. On doit confirmer cela dès le début du championnat », a insisté l’entraîneur espagnol. Olivier Verdon, récemment arrivé pour jouer en défense centrale, assure de son côté que « l’équipe est prête et sûre de ses qualités ». Il n’hésite d’ailleurs pas à enlever un peu de pression de ses épaules, rappelant qu’il s’agit « du premier match » et qu’il « faudra être indulgent, puisque certains joueurs viennent à peine de rejoindre le club ». Coach et joueurs s’attendent cependant à un combat face au GF38, qui, pour son premier match de ligue 2 en sept ans, aura « beaucoup d’envie et mettra de l’agressivité dans son jeu ». Tout le monde est donc prévenu !

Un dispositif de sécurité important

Pour le retour en ligue 2 du Grenoble Football 38, le dispositif de sécurité a été renforcé après des incidents survenus en fin de saison dernière. Le 11 mai, des supporters du GF 38 avaient envahi le terrain du Stade des Alpes après la défaite du club (2-3) face à l’Entente Sannois Saint-Gratien lors de la 34e et dernière journée de National. Grenoble avait été sanctionné d’un match à huis clos, à l’aller de son barrage d’accession contre Bourg-en-Bresse le 22 mai, et la préfecture a pris depuis des mesures d’interdiction administrative de stade, d’une durée de 6 à 24 mois, à l’encontre de six personnes impliquées dans les violences.
« Le niveau de sécurité dans lequel se dérouleront les matchs a été rehaussé en concertation avec le club et le stade des Alpes, à la suite d’échanges avec la direction départementale de la police nationale », indique le préfet de l’Isère jeudi dans un communiqué. Le préfet « entend par ailleurs que soient respectées par l’ensemble des réglementations relatives aux enceintes sportives et les règles élémentaires de savoir-vivre, pour que ces rencontres sportives restent des moments festifs et familiaux empreints de fair-play et de respect mutuel ».

Ceci vous intéressera aussi
Automobile : le marché européen recule de nouveau en octobre
Le gouvernement s'apprête à débloquer des aides à l'automobile, plongée dans une crise historique à cause du coronavirus, mais la filière devra devenir plus verte et relocaliser des emplois.

Après un rebond au mois de septembre, le marché automobile européen a de nouveau reculé en octobre suite au reconfinement Lire l'article

1 263 Peugeot 5008 commandés par la police et la gendarmerie [photos]
1 263 Peugeot 5008 commandés par la police et la gendarmerie

Le Peugeot 5008 a été référencé par le ministère de l’Intérieur comme véhicule de référence pour la police nationale et Lire l'article

FCSM : le prix Julia-Beaudrey 2020 décerné à EM Sports
Le prix Julia Beaudrey 2020 récompense l'association EM Sports.

Le prix Julia-Beaudrey 2020 remis à l'association Em Sports. | ©FCSM Lundi soir, le jury du prix Julia-Beaudrey 2020 s’est Lire l'article

Sochaux : l’équipe de nuit est confirmée en décembre à PSA
Après un ralentissement de la production au mois de novembre, avec le second confinement, le rythme reprend à l’usine PSA de Sochaux. Le planning initialement prévu est confirmé pour le mois de décembre

Après un ralentissement de la production au mois de novembre, avec le second confinement, le rythme reprend à l’usine PSA Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut